A l’école Jean VILAR...
Accueil du siteLes bons mots, les bons momentsLes bons moments.La fête de juin.
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
302 aujourd'hui
536 hier
547098 depuis le début
   
La fête de juin.
mercredi 28 mars 2007
par Gilbert Giraud
popularité : 42%

Fête , kermesse.

Fin juin, chaque année, nous organisons la fête de l’école : pour couronner l’année, pour symboliser des aux-revoir, pour se retrouver ensemble, pour s’offrir une journée de fête, de rires, de jeux...  
Notre fête se situe culturellement dans la catégorie des festivités populaires de type kermesse-stands-jeux-animations-spectacle : nous sommes attentifs à toutes les propositions qui pourraient nous donner des idées novatrices... Pour l’instant, les gosses, les familles et de nombreux enseignants semblent être satisfaits.

  

Organiser la fête c’est une lourde charge car il faut penser à tout et faire vite : commander le podium et les barrières, prévoir le plan des stands, vérifier l’état des jeux, répartir les responsables d’activités, acheter les glaces et louer le congélateur, réserver le matériel sono, programmer le spectacle, penser aux boissons qu’il faudra rafraîchir dans les bacs, préparer les barbecues, tirer les billets de tombola et les tickets de jeux, trouver les lots, mais aussi...... C’est un emploi à plein temps durant quinze jours : heureusement, nous avons toujours pu compter sur des zépiens ou des aides-éducatrices qui ont pris le bélier par les oreilles et ont réussi l’impossible... Ceux qui ont vu Anne en juin 2006 savent qu’elle était fort occupée...

Nous sommes fiers d’être la dernière école élémentaire vaudaise à organiser la kermesse le samedi : nous avons fait l’essai du vendredi soir mais l’ambiance générale n’est pas aussi conviviale.

  

Les stands, les jeux :  

Les stands traditionnels sont là pour respecter les règles fondatrices des kermesses scolaires : la pêche à la ligne, le jeu de massacre...

En France, c’est généralement fin juin que les écoles marque la fin de l’année scolaire par une kermesse, fête qui fait participer sur leur temps libre les professeurs et souvent quelques parents volontaires. Ce bénévolat est très important car l’argent récolté lors de cette fête permet dans les petits villages, l’année suivante, de réaliser des sorties, ou d’acheter du matériel.

Ce n’est pas seulement une fête de l’école, mais surtout une participation communale. Ainsi, tout le monde est sollicité. Les commerçants offrent des produits qui serviront de lot lors de divers jeux comme la marguerite, certains peuvent offrir des bons pour une coupe de cheveux gratuite, bon pour une pâtisserie ou du matériel de bricolage, place de cinéma place de bowling et ainsi se faire connaître des gens du village. Les grandes enseignes offrent souvent des produits publicitaires car elles ont des budgets pour celà. Les parents réalisent des plats salés ou sucrés pour une vente à la buvette. Les mamans ou les grands-mères qui sont bonnes couturières sont aussi mises à contribution pour la réalisation des costumes. Les papas ou mamans qui sont dans des grandes entreprises peuvent aussi obtenir des lots. Le maire apporte parfois gratuitement l’aide des employés communaux voire le mobilier : chaises, bancs, la sonorisation ou la salle des fêtes lorsque le temps n’est pas au rendez-vous. Le conseil régional peut aussi être contacté et peut ainsi offrir des tee-shirt ou casquettes avec le logo de la région.

Chaque année, les professeurs doivent redoubler d’ingéniosité pour réaliser un thème différent, le spectacle servant souvent dans les maternelles de fil conducteur éducatif.

En général, quelques semaines avant la kermesse, les parents sont incités à s’inscrire pour aider aux préparatifs et pour la tenue des stands. Ensuite lors d’une réunion, les stands sont choisis en fonction des goûts des parents et des professeurs, puis la répartition des tâches est effectuée. Le jour J, tout est mis en place. Les stands sont réalisés, les décors du spectacle des enfants sont mis en place, les décorations son sorties des cartons pour décorer l’école. Tout doit être prêt pour accueillir en fin d’après-midi le plus de monde possible. Certains villages font même de la publicité dans les communes avoisinantes, mais c’est souvent par le bouche à oreille que le monde se déplace.

Pour les maternelles, la kermesse débute souvent par le spectacle réalisé par les élèves guidés par leur maître ou maîtresse respectif. Dans les écoles primaires, c’est parfois des chorales, des danses synchronisées ou démonstrations sportives. Les kermesses dans les collèges, sont plus rares et les parents peu sollicités car elles se réalisent souvent entre adolescents.

Kermesse d'une école primaire

Les stands :

Les stands proposés sont les mêmes d’une année sur l’autre : ils se déclinent généralement sous la forme de jeux qui permettent aux enfants d’obtenir des lots. Pour participer à ces activités, les familles peuvent payer directement au stand, mais alors il y a un problème de rendue de monnaie qui n’est pas très pratique, car il arrive que les parents qui s’occupent de ces stands doivent fermer l’attraction pour récupérer des pièces sonnantes et trébuchantes. La seconde possibilité est la vente de carnets de bons à l’entrée de l’école. Ainsi, les tickets serviront de monnaie de substitution : deux tickets pour une boisson, un ticket pour une pêche à la ligne, ...

La buvette :

C’est l’attraction la plus importante. Elle permet de garder le plus longtemps possible les familles qui peuvent se désaltérer quand il fait chaud et manger le soir avant la tombée de la nuit. On peut y trouver des jus de fruits, sodas et bière à boire avec modération bien entendu. Pour ce qui est de la nourriture, en raison des règles d’hygiène les sandwichs sont préparés au dernier moment. Les gâteaux réalisés par les mamans sont vendus en portions.

 

Répondre à cet article
Messages de forum :
La fête de juin.
lundi 17 septembre 2007
par Achouri Sarra
ou sont les photos ?


Répondre à ce message

    La fête de juin.
    lundi 17 septembre 2007
    par Gilbert Giraud
    Bonsoir Sarra, Tu as raison pour les photos mais il y a une explication simple (qui a déjà été donnée à Katib et sa maman) : dans les classes, nous avons donné le papier "droit à l’image" pour avoir l’autorisation des parents pour publier les photos sur le site. Dès que nous aurons toutes les feuilles, nous mettrons la machine en marche et tu découvriras tes copines et copains... Dors bien.

    Répondre à ce message

Articles de cette rubrique
  1. La fête de juin.
    28 mars 2007

  2. Juin 2008, c’est pas la fête...
    25 juin 2008