A l’école Jean VILAR...
Accueil du siteLe métier de maître d’école, les écoliers...autrefois et aujourd’hui.Autrefois, les maîtres d’école et les écoliers.autrefois, les maîtres d’école.Au Moyen-Age...
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
370 aujourd'hui
445 hier
499267 depuis le début
   
Brèves
Le jeu de Mélia
mardi 25 mars

En salle informatique, pendant l’étude du mardi soir, nous avons cherché un jeu amusant que l’on pourrait conseiller aux élèves du cycle 3.
D’après nos recheches, il me semble que le meilleur jeu est " MA BIMBO ". C’est un site pour filles : il faut relever les défis ( nourrir, habiller, jouer,rempllir les objectifs de notre personnage...). Vous verrez on s’amuse beaucoup, on gagne des bimbos d’or et des bimbos attitude. 
Pour arriver sur le site,vous pouvez cliquer sur http://www.ma-bimbo.com/
A vos claviers !

wallpaper ma-bimbo 06

 

 

 
Madame Challande est en stage
mardi 11 mars

Notre maîtresse est en stage du 3 mars au 21 mars pour une formation en histoire/géographie et anglais et elle participera à un projet "arts plastiques ".

Monsieur Dallery est notre remplaçant pendant le stage de notre maîtresse. Il est impressionnant mais gentil.

Melia Benyoub

 
Randa se présente
mardi 4 mars

Je m’appelle Randa. J’ai 12 ans et j’ai 5 soeurs, 1 frère et aussi ma mère et mon père. Je travaille à l’école Jean Vilar. A bientôt...

 
Déjà les piles ...
jeudi 24 janvier

Vous savez que nous devons nous préoccuper de tout ce qui concerne la survie de la planète, l’écologie et le développement durable pour que nos enfants puissent espérer vivre dans un monde plus sain et moins dangereux . Notre école essaie de sensibiliser les gamins à cette démarche d’avenir et d’espoir : pour commencer , nous vous proposons de récupérer vos piles usagées, les stocker et les faire parvenir à un centre de recyclage des déchets. C’est un petit geste mais c’est un début...Merci de votre participation à cette action de prévention . 
( avant de nous décider on a beaucoup hésité entre les piles ou les faces..).

 
Bientôt Carnaval !
jeudi 24 janvier
Bientôt le défilé ! Commencez à penser aux déguisements, aux accessoires, aux perruques et au maquillage ! Des couleurs de partout ! Et un bonhomme qui périra dans les flammes... 
   
 
Au Moyen-Age...
mardi 18 décembre 2007
par Gilbert Giraud
popularité : 3%


  

 Au Moyen Age 

    

Au moyen âge, l’enseignement est fait uniquement par des religieux : prêtres, abbés, moines. Les élèves vont à l’école comme ils vont à l’église, les mots qu’ils apprennent sont ceux de la messe. On commence à lire sans connaître l’alphabet, sur des textes sacrés : le latin est lu et la langue française a peu de valeur puisque chaque région avait sa propre langue, son patois (le breton, le provençal..). Etre élève à cette époque signifiait principalement l’apprentissage de la religion.

 L’époque de Charlemagne

     

Le Charlemagne de Albrecht Dürer Charlemagne et son fils Louis le Pieux

Charlemagne était très curieux de tout savoir : il crée l’ école du Palais dans laquelle il invite de grands professeurs. A l’enseignement des textes sacrés, il ajoute le calcul et l’astronomie.

Les écoles de paroisse sont très pauvres. Les élèves écrivent par terre (sur de la pierre)avec un morceau de charbon. Les livres n’existent pas. A cette époque, beaucoup de gens ne savent ni lire ni écrire.

Quand on en a besoin, on va voir un écrivain public dont c’est le métier de lire et d’écrire pour les autres.

France Gall, dans une de ses chansons historiques, disait "qui a eu cette idée folle, un jour d’inventer l’école ? c’est...c’est sacré Charlemagne !" . On peut presque le dire car avec Charlemagne commence à venir l’idée d’une école pour tous : il faudra encore attendre un peu...

Charlemagne

Charlemagne

Charles Ier dit Charles le Grand (en latin Carolus Magnus, en français Charlemagne, en allemand Karl der Große) est vraisemblablement né le 2 avril 742, sans certitude quant au lieu (voir ci-dessous en Date et lieu de naissance). Il est mort à Aix-la-Chapelle (Aachen, en Allemagne), le 28 janvier 814[1].

Il fut roi des Francs (768-814), devint par conquête roi des Lombards (774-814), et fut couronné empereur d’Occident par le pape Léon III le 25 décembre 800, relevant une dignité prestigieuse disparue depuis l’an 476.

Monarque guerrier, il agrandit notablement son royaume par une série de campagnes successives, en particulier par la lente mais violente soumission des Saxons païens (772-804). Souverain réformateur, soucieux d’orthodoxie religieuse et de culture, il protégea les arts et les lettres, et initia dans son vaste empire le brillant mouvement ultérieurement qualifié de renaissance carolingienne.

Son œuvre politique immédiate ne lui survécut pas longtemps. L’empire fut partagé entre ses trois petits-fils dès le traité de Verdun en 843. Le morcellement féodal des siècles suivants, puis la division de l’Europe en États-Nations rivaux condamnèrent à l’impuissance ceux qui tentèrent explicitement de restaurer l’empire universel de Charlemagne, en particulier les souverains du Saint-Empire romain germanique, de Otton Ier en 952 à Charles Quint au XVIe siècle, ou encore Napoléon Ier, hanté par l’exemple du plus éminent des Carolingiens.

Pourtant, Charlemagne peut être considéré comme le « Père de l’Europe » avant l’heure. Il a assuré le regroupement d’une partie notable de l’Europe occidentale, et posé les principes de gouvernement dont ont hérité les grands États européens.

  Sacre de Charlemagne. Chroniques de Jean Fouquet La guerre entre Charlemagne et les Saxons

 Charlemagne, entouré des ses principaux officiers, reçoit Alcuin qui lui présente des manuscrits, ouvrage de ses moines. 

 

   

 

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Au Moyen-Age...
    18 décembre 2007