A l’école Jean VILAR...
Accueil du siteLe CM1-CM2 a) de Mmes Cindy DUCAROUGE et Ingrid BADIA
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
99 Auteurs

Statistiques des visites :
135 aujourd'hui
163 hier
349896 depuis le début
   
Articles publiés dans cette rubrique
mardi 17 décembre 2013
par Cindy DUCAROUGE
le ski - mardi 17/12/13
Bonjour,
La soirée contes d’hier soir a rencontré un vif succès ! Deux conteuses ont raconté 5 légendes de villages de montagne et les enfants ont été d’une attention incroyable. Ils pourront sûrement vous conter à leur tour ces histoires. Après une première bonne nuit (un peu courte pour certains...), encore une journée sous le soleil : les crèmes solaires sont de sortie ! Ce matin, les élèves ont passé 2h dans la neige avec bonne humeur et sourires : luge, land art, concours de bonhomme de neige, bataille de boules de neige... Ils se sont régalés ! A midi, petite pause photo pour que (...)

lire la suite de l'article
lundi 16 décembre 2013
par Cindy DUCAROUGE
Le ski - 16/12/2013
Bonjour !
Nous sommes arrivés à 11h sous un magnifique soleil au Manoir des Brons ! En 1h, les enfants ont installé leurs chambres et préparé leur matériel : chaussures, skis et casques. Nous avons mangé devant une grande baie vitrée donnant sur le Mont Blanc ! A 13h30, nous sommes partis pour le premier cours de ski : la station de Combloux est 5 min à pied, c’est royal ! Les enfants se sont très bien débrouillés. Chasse-neige, virage, slalom et petite pente... déjà de gros progrès ! C’était la première fois que les élèves faisaient du ski de piste, ils ont été formidables. Leurs (...)

lire la suite de l'article
mercredi 19 juin 2013
par Cindy DUCAROUGE
Saint Pierre de Boeuf - mercrdi 19/06 - LA SUITE
Si j’avais une médaille, ce serait celle de la meilleure descente en nageant.
Andy
Si j’avais une médaille, ce serait celle de "je ne tombe jamais dans l’eau" !
Imène
Si j’avais une médaille, ce serait celle de "je tombe toujours dans l’eau" !
Sirine
Si j’avais une médaille, ce serait celle des boutons sur le crane mais avec classe grâce à mes lunettes.
Billy
Si j’avais une médaille, ce serait celle de l’énergie pour aider les autres et de la bonne humeur.
Clémence
Si j’avais une (...)

lire la suite de l'article
mercredi 19 juin 2013
par Cindy DUCAROUGE
Saint Pierre de Boeuf - mercredi 19/06
Si j’avais une médaille, ce serait celle du meilleur dodo, je me suis endormie dans les premières.
Sherazad
Si j’avais une médaille, ce serait celle de la solidarité car j’aide toujours les copains et celle de la course en kayak.
Tarik
Si j’avais une médaille, ce serait celle de la révélation du séjour : je suis trop forte !
Marie-France
Si j’vais une médaille, ce serait celle du kayak renversé avec le sourire !
Ariola
Si j’avais une médaille, ce serait celle des efforts au kayak, j’aime trop remonter la rivière.
Jessim
Si j’avais une médaille, ce serait de la (...)

lire la suite de l'article
mardi 18 juin 2013
par Cindy DUCAROUGE
Saint Pierre de Boeuf - mardi 18/06
Bonsoir à tous, chers parents et chers élèves...
Aujourd’hui la journée a été dédiée au kayak : départ à9h00...tous étaient bien motivés malgré une nuit un peu mouvementée à cause du vent, des bruits de nature et des moustiques, nous nous faisons croquer !! allez vous nous reconnaitre, nous sommes tous boursouflés ???
Au Kayak deux groupes un avec Grégoire et l’autre avec Yannick ...exercices de mise en confiance pour les uns et exercices de remontée de rivière pour les autres
Un bon repas de midi et nous voilà repartis sous le soleil et une forte temperature : baignade obligatoire (...)

lire la suite de l'article
lundi 17 juin 2013
par Cindy DUCAROUGE
Saint-Pierre de Boeuf ; lundi 17/06
Nous sommes arrivés sous le soleil.
Toutes les tentes ont été installées puis nous avons pique-niqué dans la bonne humeur.
De 13h à 17h nous avons fait du kayak. Le vent nous a un peu embêté mais comme nous sommes très fort nous avons pu commencer des petites descentes. Des élèves se sont retournés mais comme il n’y a pas de crocodiles et que nous avons appris à descendre en se laissant aller dans le courant, nous se risquons rien.
Là il est 18h, certains se douchent, certains écrivent leur carnet de voyage, d’autres préparent le repas de ce soir : salade verte/thon/oeuf/maïs, pizzas (...)

lire la suite de l'article
vendredi 17 mai 2013
par Cindy DUCAROUGE
Nos métiers imaginaires
Dresseur de parents
Ce métier permet d’apprendre les bonnes manières à nos parents : ne plus crier, nous faire confiance.
L’avantage de ce métier est que les paretns s’amusent avec nous et qu’ils nous obéissent.
L’inconvénients de ce métier est qu’ils ne nous achèteront plus rien !
Pour faire ce métier, il faut du courage, de la patience et de l’autorité.
Tagueur de lune
Ce métier sert à décorer la lune. Grâce à ce métier la lune peut changer de couleurs. Les enfants pourront ainsi la regarder pendant la nuit.
L’inconvénient de ce métier est de travailler toute la (...)

lire la suite de l'article
mercredi 6 février 2013
par Cindy DUCAROUGE
Des critiques de plus...
Le coupeur de mots est un livre humouristique Hans Joachim dans lequel il parle d ’un Monsieur qui fait une collection de mots dans une valise en bois.
J ’ai aimé quand Paul arrache un mot des mains de Filigo .
J’ai trouvé que les mots étaient difficiles à lire.
Les illustrations étaient gâchées par le noir et blanc.
Je conseille ce livre aux garçons et aux filles de 10 ans parce qu’ il est long à lire.
Farès
Le cheval qui sourit est un roman réaliste dans lequel Chris Donner parle d’un maître d’école qui casse (...)

lire la suite de l'article
mercredi 6 février 2013
par Cindy DUCAROUGE
Toujours des critiques...
Qui a tué Minou-Bonbon ? est un livre policier dans lequel Joseph Périgot parle du meurtre d’un chat.
J’ai adoré Nicolas parce qu’il est rigolo et sympathique.
J’ai aimé quand Nicolas cherche l’assassin pour rendre la justice au Père Latuile.
J’ai trouvé que le vocabulaire de l’auteur est facile.
Je conseille ce livre aux garçons

lire la suite de l'article
mercredi 6 février 2013
par Cindy DUCAROUGE
Encore des critiques...
Verte est un roman fantastique dans lequel Marie Desplechin parle de sorcellerie.
Ce que j’ai aimé c’est que verte ve mener une vie normale sans sorcellerie comme ses copines.
Ce que j’ai aimé c’est quand elle rigole avec son père quand elle le retrouve.
Il y avait des mots que je ne comprenais pas qui étaient durs à comprendre.
Je conseille ce li

lire la suite de l'article
mercredi 6 février 2013
par Cindy DUCAROUGE
Quelques critiques de livres...
Ali papa est un livre fantastique dans lequel Laura Jaffé parle d’un petit garçon qui ne sait pas pourquoi son père fait la tête. J’ai aimé le petit garçon car c’est lui qu’on voit tout le temps. Le moment que j’ai préféré est quand le petit garçon a eu le cadeau que ses parents lui ont offert.
Marie-France
La puce detective rusé est un roman policier dans le quelle Sarah Cohen-Scali parle d’une potion magique. Le personnage de Polo le Poivrot me fait rire.Quand Gros Blair mord les fesses de Diabolo en dirait qu’il y a un os pour chiens sur ses fesses,les illustrations sont (...)

lire la suite de l'article
vendredi 26 octobre 2012
par Ingrid LACAULE
halloweeeeeeeeeeeeen !
Aujourd’hui, nous avons créé des cartes d’halloween !
Nous avons appris plein de mots en anglais et nous sommes allés en salle informatique pour prendre des images.
Si vous êtes courageux, ouvrez nos cartes...
Allez... N’ayez pas peur !
We wish you a SCARY and a HAPPY HALLOWEEN
We wish you a scary hallowen

lire la suite de l'article
mercredi 24 octobre 2012
par Cindy DUCAROUGE
Pas d’histoires !
Voici de drôles de petits dialogues inventés par les élèves en s’inspirant d’une histoire de l’écrivain Bernard Friot :
Dans le sac de Mme Ducarouge, une trousse de maquillage et une trousse d’école font un brin de causett pour passer le temps.
-Ah, soupire la trousse de maquillage, j’en assez d’être utilisée toutes les cinq minutes.
Et moi, j’en ai assez d’être tachée d’encre, répond la trousse d’école.
Pas d’histoires ! dit Mme Ducarouge en prenant un stylo rouge et un rouge à lèvre. Vous resterez mes trousses.
Et voilà, de sa faute, rien ne se passe.
Ariola, Myriam (...)

lire la suite de l'article