A l’école Jean VILAR...
Accueil du siteLes bons mots, les bons momentsLes bons moments.
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
263 aujourd'hui
407 hier
547466 depuis le début
   
Les scoubidous de la maîtresse...
jeudi 3 mai 2007
par Gilbert Giraud
popularité : 2%

Les scoubidous...

Le trousseau de clés de la maîtresse prend de plus en plus de place dans son sac : ce n’est pas à cause des quatre clés mais plutôt des scoubidous. Ces petits grigris en fil plastique lui sont donnés par les élèves et nous arrivons donc aujourd’hui au nombre de 28 scoubidous (juste un chouia au-dessus de l’effectif de la classe). Les gosses sont comme ça : ils vous regardent, ils vous jaugent, vous observent, vous épient, vous analysent, vous scrutent...Ils connaissent vite vos manies, vos goûts, vos marottes, vos loisirs, vos passions : nous n’avons pas l’impression que la question insidieuse qu’ils nous posent, sans avoir l’air d’y toucher, va leur servir (à tous) pour dresser votre portrait...

     
Exemple : vous arrivez un matin avec un scoubidou bleu sur votre porte-clés. Tous les gamins l’ont vu, avant même d’arriver en haut de l’escalier. Dans la journée, un garçon ou une fille, vous posera une question du style :"maîtresse, c’est vous qui l’avez fait ?" ou alors "c’est votre couleur préférée ?". Si vous tournez les talons, si vous bottez en touche, si vous jouez l’émeu, alors les questions resteront aux archives... Mais si vous répondez, tout sera disséqué, fouillé, analysé : à coté des élèves, les experts de la Police Scientifique de Miami ne sont que des petits bricoleurs, clients du samedi à la Boîte à Outils...
Quelques jours après (ou quelques heures), vous aurez un petit scoubidou jaune, puis un rouge, des longs, des tordus, des tarabiscotés. Et assez vite, vous arrivez à 28 scoubidous...
Deux ou trois semaines après, il faut changer de sac.....

 

Répondre à cet article