A l’école Jean VILAR...
Accueil du site25 . Les divers acteurs de la vie éducative de notre écoleLes aides-éducateurs...
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
391 aujourd'hui
378 hier
510396 depuis le début
   
Brèves
concours PE des AP...
jeudi 29 mai
Amélie et Céline passent en ce moment le concours pour devenir "Professeur des Ecoles" : à l’issue de toutes les épreuves écrites, elles ont été reçues "admissibles" et nous les félicitons. Bonne chance et M.... pour les dernières épreuves orales (et sportives). Allez les filles !! 
 
Les A.E. : aides-éducatrices.
lundi 7 mai 2007
par Gilbert Giraud
popularité : 1%

 Les aides-éducatrices. 

Le dispositif des aides-éducateurs a fonctionné durant 5 ans à partir des années 2000. Depuis, il a été supprimé et le Ministère a doté les REP de personnels d’ assistants pédagogiques.

Les missions de l’aide-éducateur :

L’AE et l’enseignant :

* L’aide-éducateur aide à l’organisation matérielle
* L’aide-éducateur participe à l’encadrement des sorties avec ou sans nuitées. Il est un adulte de plus dans l’équipe éducative (surveillance, animation).
* L’aide-éducateur peut être chargé de l’animation d’un groupe d’élèves pendant un temps donné en fonction de ses compétences, sous la responsabilité de l’enseignant. Exemple : informatique et technologies de communication.
* L’aide-éducateur peut être tuteur d’un groupe d’élèves dans ou hors de la classe, selon les nécessités exprimées par le maître. Exemple : recherche documentaire en BCD en vue d’un compte rendu.

L’aide-éducateur n’accomplit aucune tâche d’enseignement.
Si le distinguo entre encadrement, animation, tutorat et enseignement peut parfois paraître subtil, il est impossible que les responsabilités soient confondues : le maître demeure le seul responsable des apprentissages et conserve en toutes situations un droit (et devoir) de regard sur le contenu, le but et l’évaluation des activités de chaque élève.
Ces questions feront bien sûr l’objet de recommandations de la part des inspecteurs de l’éducation nationale.

Médiation :

* Aide à la surveillance : accueil, récréations. Pour les questions de responsabilité, on se reportera utilement au Bulletin départemental n°36 de décembre 1997 (les maîtres restent responsables des élèves dans tous les cas de figure durant le temps où les enfants sont confiés à l’institution scolaire).
* Liaison école/famille. Sans se substituer aux enseignants, l’aide-éducateur facilite le lien avec les familles (actions de communication prévues par l’équipe pédagogique, suivi des enfants, liaison école-collège, ...).
* Communication en direction de tous les partenaires éducatifs. L’aide-éducateur valorise l’école, contribue à son rayonnement, établit des contacts, participe (échanges internationaux, partenariats).
* Aide à l’étude dirigée suivant les directives des enseignants.
* Actions éducatives (environnement, cadre de vie, hygiène, santé, événements festifs et culturels)

L’aide-éducateur et l’enfant (attitudes attendues)

L’aide aux enfants, dans diverses situations, est l’une des tâches des aides-éducateurs (voir ci-dessus). Il s’agit d’aider les élèves à appliquer les consignes du maître. Que cette aide soit dispensée sous la responsabilité de l’enseignant n’empêche pas l’aide-éducateur de prendre des initiatives et d’émettre toutes suggestions à l’équipe pédagogique.
* Dans ses contacts avec les enfants, l’aide-éducateur doit s’efforcer d’être disponible, à l’écoute, vigilant
* Il est motivé
* Il est ouvert
* Il communique avec les maîtres et les autres partenaires de l’école
* l’aide-éducateur est un référent pour l’élève

L’aide-éducateur et le directeur

L’aide au directeur plus qu’aux autres enseignants n’est pas prévue explicitement. Dans la mesure où l’action des aides-éducateurs doit avant tout bénéficier aux élèves, il semble logique de répartir justement les interventions auprès des classes, en fonction des besoins.
Néanmoins, par exemple en l’absence des élèves, il est concevable que le directeur confie des tâches aux aides-éducateurs, afin d’être lui-même plus disponible pour ses tâches d’animation pédagogique et de relation avec les familles.
 ________________________________

Nos enfants se souviennent de ces gracieuses jeunes filles qui étaient des maîtresses à qui l’on disait "tu".
Cécile, Lolita des années 2000, a été la première : toute timide, elle a su petit à petit prendre sa place et s’installer .
Stéphanie, Séverine, Atfa avaient toutes un petit caractère, elles s’en servaient bien et elles ont réussi à participer à de nombreux projets avec dynamisme.

Deux autres AE continuent de fouler nos escaliers : Anne et Ingrid. Après leur fonction d’aide-éducatrice, elles ont réussi le concours de l’IUFM, elles ont eu un an de formation et elles sont revenues vers nous en tant que professeurs des écoles . Nous en rêvions, elles l’ont fait... 

 


 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Les A.E. : aides-éducatrices.
    7 mai 2007