A l’école Jean VILAR...
Accueil du site25 . Les divers acteurs de la vie éducative de notre écoleLes agents municipaux (Mairie)Le gardien.
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
100 Auteurs

Statistiques des visites :
121 aujourd'hui
251 hier
411045 depuis le début
   
Brèves
concours PE des AP...
jeudi 29 mai
Amélie et Céline passent en ce moment le concours pour devenir "Professeur des Ecoles" : à l’issue de toutes les épreuves écrites, elles ont été reçues "admissibles" et nous les félicitons. Bonne chance et M.... pour les dernières épreuves orales (et sportives). Allez les filles !! 
 
Le gardien d’école.
lundi 26 février 2007
par Gilbert Giraud
popularité : 1%

Le gardien de l’école  :

 Notre école dispose d’un gardien à temps plein et logé dans le groupe scolaire. Il habite avec sa famille dans la "loge", un bâtiment de plein pied, à l’entrée de l’école et juste à côté du parking.

Le fait d’être logé sur place implique des horaires plus étendus par rapport à d’autres gardiens qui ne résident pas dans l’école : les avantages accordés par la mairie sont alors compensés par une astreinte plus importante (durée hebdomadaire).
Les fonctions du gardien sont établies en fonction des lieux et des besoins mais aussi par un règlement municipal : cette charte est en préparation de révision depuis février 2006 et le service de l’éducation nous informera bientôt des changements apportés au texte des années 1980.

Dans l’état actuel, le gardien est affecté à l’entretien des cours, à la surveillance des locaux, à la sécurité des entrées et sorties, à la maintenance du matériel (extincteurs, alarme) et à celle des petits travaux (néons, serrures, étagères...).
Il est chargé d’établir le lien avec son responsable de secteur (agent de maîtrise) pour les questions qui réclament l’aide et l’intervention des services techniques concernés (menuiserie, électricité, plomberie..) quand les travaux nécessaires sont trop spécialisés.

En 2007, et depuis environ 15 ans, notre gardien est Mohsen Triffi. Mohsen est connu dans le quartier et les enfants savent qu’ils peuvent trouver sur sa fenêtre des bouteilles d’eau fraîche quand ils jouent au foot le dimanche.

Le jeudi matin, il a souvent le regard des mauvais jours, il est irritable et ceux qui ne le connaissent pas assez pourraient croire à une attitude désagréable. Nous, nous le comprenons et nous le pardonnons... car être un supporter de Marseille n’est vraiment pas facile depuis une dizaine d’années...

Nos deux précédents gardiens d’école :

Un petit détail :

Depuis l’ouverture de l’école, 3 gardiens ont été affectés au groupe scolaire mais on peut malgré tout rajouter un "désigné volontaire" qui a occupé une partie de la fonction durant environ 3 ans. En effet, juste avant Mohsen, une certaine période a été vécue sans gardien logé et les tâches habituelles étaient accomplies par des contractuels journaliers qui travaillaient donc le jour : par contre,le soir, après l’étude il restait à tout éteindre, à tout fermer, à mettre sous alarme les 2 bâtiments et s’occuper des chasses d’eau des 4 toilettes-enfants pour éviter une suffocation aux dames de service le lendemain matin. Pour cette fonction vespérale, personne n’a satisfait aux conditions d’emploi et il a fallu se résoudre (en désespoir de cause) à confier la mission à deux pédagos réputés pour leurs compétences dans ce domaine...
Christian Combier (enseignant en maternelle) et le directeur de l’école primaire ont donc fait équipe : il faut avouer qu’au bout de quelques semaines ils ont su s’adapter en se répartissant efficacement les charges et les boutons-pressoirs des urinoirs...Quand Mohsen est arrivé, ils ont failli lui demander la permission de continuer...(après 3 ans on s’attache..).
De temps en temps, ça fait du bien de repenser à ces bons moments que certains ont un peu tendance à oublier...

Mario D’AMBROSIO.

Un personnage. Une figure.

Avec Mario, l’école a connu des rigolades, des crises de nerfs ou de fous-rires, des disputes, des embrassades, des réunions homériques, des engueulades historiques et pourtant il nous laissera le souvenir d’un homme passionné par la défense des salariés de la ville en tant que secrétaire de la section CGT mais aussi par le dévouement au service public.
Son aspect ours des Carpathes ne lui donnait pas immédiatement la sympathie des autres mais tous ceux qui l’ont connu un peu plus de 10 minutes ont tout de suite compris le côté humain et humaniste de Mario. L’accueil unanime et chaleureux lors des obsèques de Mario est la reconnaissance d’une vie militante, sociale et familiale bien remplie.
Ciaô, ciaô Mario. E grazie tanti...

Monsieur ROCHE.

Une histoire, une vie.

C’est tellement vrai que c’est un Monsieur que son prénom Marcel n’a pas trop de place à côté de son patronyme...
Il a été le premier gardien de l’école, il connu le ciment et les plâtres de finition, les soucis de l’ouverture (locaux, electricité, chauffage..) et il a pris les choses en main avec force, volonté et courage.
Il a connu les pires heures de la guerre, il a subi les humiliations des camps de concentration, il a souffert avec foi dans un avenir meilleur, il a résisté à toutes les infâmies et il continue encore à croire en l’humanité (c’est aussi le nom de son journal...).
Il n’a jamais voulu trop parler de sa jeunesse meurtrie car sa modestie était la plus forte : en décembre 2006, il a été promu Chevalier de la Légion d’Honneur après avoir longtemps refusé là encore toute décoration.

En 2007, l’association vaudaise "MémoireS" publie un recueuil de poésies de ce militant des Droits de l’Homme.

Chaque fois que l’on entend parler de toi, Marcel, on écoute que du bien...
Merci pour tout, Monsieur Roche.

 

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Le gardien d’école.
    26 février 2007