A l’école Jean VILAR...
Accueil du siteLes partenaires de l’écoleLes Associations.AGORA.
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
214 aujourd'hui
448 hier
497248 depuis le début
   
AGORA.
mercredi 7 mai 2008
par Gilbert Giraud
popularité : 2%

A G O R A .

Dans notre quartier, le mot AGORA a une résonnance particulière, un parfum de révolte, un goût de revendication, une saveur d’espoir... Cette association est un peu en recherche d’une seconde vie, d’un nouveau souffle.

Au départ des jeunes du Mas du Taureau, des moins jeunes mais tous animés par une soif de reconnaissance et de prise en compte de leurs réalités sociales ou économiques.
Un appel au secours : nul ne pourra leur reprocher d’avoir mis la lumière sur des conditions de vie qui ont entraîné des bouleversements dans la plupart des "cités" de France. Avoir eu raison bien avant les autres leur a été reproché et les rapports avec la Municipalité n’ont guère été teintés de ciel bleu...

Sans doute que la jeunesse leur donnait des ailes à trop grande envergure, que leurs espoirs étaient perçus comme des rêves utopistes, que leurs propositions dérangeaient un peu trop les habitudes et que leurs idées demandaient peut-être trop d’écoute.
Un des chefs de file, Pierre-Didier Tchétché Apéa a vite compris les bienfaits d’une médiatisation orchestrée et contrôlée. Plusieurs fois invité à des débats télévisés, plusieurs fois cité dans des articles de la presse régionale ou nationale, PDTA a réussi à faire connaître une autre voix de la cité vaudaise et en particulier la voix du grand quartier de la ZUP.

 

www.rezoivoire.net/diaspora/article/8/rencont....

 

 

 

Stoa Est de l'ancienne Agora de Thessalonique
Stoa Est de l’ancienne Agora de Thessalonique
 

En Grèce antique, l’Agora désigne le lieu de rassemblement, le marché de la cité. Les Capéloï en sont les commerçants. C’est une composante essentielle du concept de Polis, à tel point qu’Aristote traitera les barbares de non-civilisés car ils n’ont point d’agora.

L’Agora d’Athènes n’était pas seulement un marché animé et odorant ; c’était également la place des institutions démocratiques. Il s’y dressait le Bouleuterion où siégeait le Conseil des Cinq-Cents chargé de rédiger les lois votées à l’Assemblée. Juxtaposée, la tholos accueillait un dixième des Bouleutes jour et nuit pour assurer une permanence, avant d’être remplacés par cinquante autres. C’était aussi sur l’Agora que se trouvait l’Héliée, le tribunal populaire. Sur cette place se trouvait des bâtiments politiques mais aussi religieux comme le Théséion (dédié à Thésé un des fondateurs d’Athènes) encore en parfait état aujourd’hui.

L’Agora était en fait le centre de la vie sociale. Il y faisait bon s’y promener, papoter, philosopher entre amis, notamment à l’ombre de la Stoa Poikilè, un portique où se succédaient des peintures racontant scènes historiques, épisodes mythologiques et où étaient arborés les boucliers pris aux ennemis.

L’agora est l’équivalent du forum romain antique (voir les forums romains).

Agora romaine de Tyr (fouilles archéologiques d'Al Mina)
Agora romaine de Tyr (fouilles archéologiques d’Al Mina)
  
  
 Villes modernes :

Dans une ville nouvelle ou un ensemble urbain moderne, espace piétonnier autour duquel on retrouve des établissements administratifs, commerciaux et parfois religieux.   

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. AGORA.
    7 mai 2008