A l’école Jean VILAR...
Accueil du site25 . Les divers acteurs de la vie éducative de notre écoleLA MAIRIE : le Maire et les adjoints.Mr Maurice Charrier.Pour ses vieux jours...
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
389 aujourd'hui
378 hier
510394 depuis le début
   
Brèves
concours PE des AP...
jeudi 29 mai
Amélie et Céline passent en ce moment le concours pour devenir "Professeur des Ecoles" : à l’issue de toutes les épreuves écrites, elles ont été reçues "admissibles" et nous les félicitons. Bonne chance et M.... pour les dernières épreuves orales (et sportives). Allez les filles !! 
 
Pour ses vieux jours...
jeudi 28 février 2008
par Gilbert Giraud
popularité : 4%

 

Pour ses vieux jours...

 Maurice Charrier, (nous l’avons compris dans l’article consacré à son nom de famille) a appris très jeune à "charrier droit" tout en restant à gauche. Son parcours politique n’a pas empêché cet homme de labeur et de valeur d’investir pour ses vieux jours et pour l’avenir des siens.
Prévoir sa retraite, se constituer un petit pécule pour le temps "plus tard", chacun y pense et chacun le fait quand il peut le faire.

Notre maire a su le faire. Il est bien vrai qu’autour de lui , des économistes réputés ont montré la voie et leurs expériences ont profité à Mr Charrier. Quand on a la chance de côtoyer des S.Yahiaoui ou des A. Belmokadem, célèbres manageurs qui aident des centaines de jeunes vaudais à monter une entreprise, il est sûr que l’on dispose des modèles idéaux pour se lancer.

Mr Charrier a réfléchi, il a cherché et il s’est lancé.....
Quelques exemples de son essor patrimonial, aspect peu connu de ce notable de l’est lyonnais. Pour cet article, un gros travail de recherche a été mené et il a fallu forcer un peu certaines portes qui avaient du mal à s’ouvrir.

 Première acquisition, un vignoble du Bordelais : Mr le Maire ne voulait pas porter préjudice aux producteurs du Beaujolais et il a donc fixé son investissement dans la région bordelaise. Beaucoup de travail pour remettre le vignoble en état, choisir les maîtres de chais, dessiner les étiquettes, commander les tonneaux en chêne, recruter les vendangeurs .... 

 

  Deux ans après l’acquisition des vignes, les premières bouteilles ont fait l’admiration des oënologues de la région. Depuis tout va bien et encore mieux. Nous ne pouvons hélas pas vous indiquer le nombre de milliers d’hectolitres produits car la Chambre de Commerce de la Gironde protège ses exploitants comme la poule ses poussinets. Nous avons néanmois réussi à savoir que le Château Charrier est une appellation contrôlée détenue à 22% des actions par deux intermédiaires , Messieurs Saïdovitch et Abdelumov, membres de la multinationale " IC " (Import Concept) dirigée par d’anciens responsables commerciaux reconvertis dans le rouge (le vin).

Autre pari, le parfum  : un petit caprice de son épouse, Annie.
Mme Charrier est née Lombardo et elle est originaire de Lombardie (ce qui ne signifie pas que les Castro sont tous de Castrie) . En Lombardie italienne, dans le petit village de Fiori-odoranti les mémés ont l’habitude de créer leur parfum avec un mélange de fleurs, de plantes et de feuilles de basilic. Les jeunes filles ont très vite la passion de ces petites gouttes qui attirent les roméos autant que le pistou attire la tagliatelle. Annie, toute sa vie, a pensé à ces petites fioles et elle rêvait de retrouver les effluves musquées de son adolesence. Maurice ne disait rien mais il cherchait l’occasion qui se présenta un jour par hasard : au cours d’une visite dans la famille lombarde des Lombardo, Maurice fait la connaissance d’un petit-neveu qui venait de terminer ses études d’ingénieur chimiste et qui voulait investir ses connaissances et ses compétences dans la parfumerie. Contacts, estimations, études de marché, publicité, marketing, exportations. Le grand jeu, tout en cachette, pour faire la surprise à Nini.
Le premier flacon fut baptisé "Liona", le prénom de la grand-mère. Puis les produits "for men" (avec la Tour Eiffel, mais celle de Fourvière).

 

En hommage à toutes les familles orientales que le maire a pu connaître à Vaulx, il commanda un must aux accents de citron confit, de figues séchées, de tomates confites, avec un soupçon de liqueur de coriandre verte de l’Atlas. Succès garanti de Vénissieux au Mas du Taureau, de Tlemcen à Mèknès, d’Agadir à Djerba...

 
A noter que l’entreprise Charrier prenait un soin particulier à la dureté du verre des flacons et à la robustesse des emballages car elle craignait que les fioles se cassent en cas de marchandises tombées du camion.

Le lait, le beurre :
(extraits du site Internet de la laiterie).
La société Charrier M. a été créée en 1990.
Installée au coeur du pays nantais, à Carquefou, fameux pour la quantité et la qualité de sa production laitière, nous sommes spécialisés depuis plus de 15 ans dans le négoce, le conditionnement, ainsi que la distribution de beurre partout en FRANCE métropolitaine.
Durant toutes ces années et encore plus aujourd’hui la qualité de nos produits comme du service que nous apportons à nos clients demeurent nos premières préoccupations.
Afin d’atteindre ces objectifs, tous nos produits sont rigoureusement et régulièrement analysés par un laboratoire extérieur indépendant.

Le couple Charrier a été très tôt sensibilisé à la question des surplus de la Communauté Européenne et en particulier dans la filière laitière. Les époux, horrifiés par ces gaspillages de fromages incendiés sur l’autoroute de Narbonne, les fûts de lait jetés dans la Garonne, les yaourts sur la voie férée de Brive-la-Paillarde, ne voulaient pas rester immobiles face à ce gâchis. Maurice et Annie, au secours des vaches, à l’aide des pis ! Rachat de la surproduction régionale, transformation d’une MJC de village en laiterie-beurrerie (avec une belle subvention de Bruxelles) et mise en vente du beurre en forme de motte (comme en Lombardie). Belle reconversion et beau sauvetage d’un pan de l’agro-alimentaire.

Situation de Carquefou en France. Cliquer sur la ville pour plus d'information

Adresse :
Beurrerie Charrier
Promenade
Lénine 44470 Carquefou

Tel : 02-41-52-64-04
Fax : 02-41-52-67-13
email : maurice@
beurre-charrier.com

Dans le cas où certains pourraient avoir cru le dixième de ce qui est écrit, il faut qu’ils se fassent à l’idée que l’article est entièrement destiné à passer un moment de fantaisie (en tout cas pour celui qui écrit). Les 3 entreprises existent bel et bien mais elles n’ont aucun rapport avec le maire de Vaulx.
Le couple Charrier n’a jamais eu ni le temps, ni l’envie, ni les moyens d’investir dans le domaine économico-commercial. Il a consacré sa vie aux autres et nous lui devons beaucoup.
Ni vin, ni parfum, ni beurre ! Mais de la foi, du courage, de l’entêtement, du respect, de l’amour, du don de soi, de l’humanisme....
Des valeurs qui ne se fabriquent pas en usine mais qui viennent du coeur.

 

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Pour ses vieux jours...
    28 février 2008