A l’école Jean VILAR...
Accueil du siteLes bons mots, les bons momentsLes bons moments.Le Carnaval, le défilé du printemps.
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
196 aujourd'hui
440 hier
548250 depuis le début
   
Carnaval, défilé du printemps.
mercredi 28 mars 2007
par Gilbert Giraud
popularité : 2%

 

C A R N A V A L

 

Chaque année, avec nos deux écoles maternelles, nous organisons le Carnaval. Durant des années, nous cédions aux pressions rituelles des traditions séculaires en respectant la date de Mardi-Gras mais nous étions souvent confrontés à des températures du mois de février un peu basses, ce qui rendait le défilé difficile pour les maternelles, car les petits se retrouvaient transis de froid.

    

Tous ensemble, nous avons choisi de déplacer un peu la date en nous positionnant par rapport au printemps, vers la fin mars (mais cela n’a pas empêché certaines années frigorifiées). On peut imaginer que les prochaines générations puissent bénéficier (pour une fois) du réchauffement de la planète et revenir à Mardi-Gras...

Le Carnaval (défilé de printemps) est avant tout un moment festif, récréatif entre tous les enfants du groupe scolaire, avec une participation importante des familles. Chacun met sa petite touche pour faire rire, pour surprendre... Nous n’avons jamais fixé de règles précises pour les costumes ou les thèmes choisis : bien sûr, nous pouvions déterminer un choix commun (les couleurs, les pays du monde...) pour tous mais nous avons toujours préféré laisser l’initiative à chaque classe. Dans cette démarche, les enseignants sont libres de choisir un thème pour toute la classe ou alors (mais c’est rare) de passer à l’improvisation totale d’un délire plus ou moins organisé.

    

Les préparatifs sont l’occasion de séances de bricolage, de costumes, de peinture, de musique-chorale-fanfare et chaque classe fourmille d’idées pour les futures réalisations carnavalesques. Un enseignant se propose pour la fabrication du Bonhomme Carnaval qui sera brûlé sur la place publique : avec ses gosses, ils conçoivent ce symbole du défilé en construisant un module (qui n’est pas toujours une représentation humaine) de grande taille : poubelles, planches, palettes, tissus, cartons sont assemblés, consolidés, fixés pour que ce "personnage" soit un peu le héros de la fête (quitte à périr dans les flammes).

Le défilé commence à 15h00 mais à partir de 14h30 les grands du primaire descendent dans la cour pour commencer à mettre l’ambiance. Les maternelles passent en premier au départ car ils marchent moins vite, ce qui permet un défilé qui ne soit pas au pas de course. Le parcours traditionnel nous conduit sur la promenade Lénine, au local des Cervelières, au terrain de foot de la Luère, aux chemins Grand-Bois puis Malval puis Mont-pilat, on traverse vers la salle Jara et on se rassemble sur le grand parking : toutes les classes et les parents se réunissent, on teste la direction du vent et on allume le brasier pour le Bonhomme Carnaval qui vit ses dernières minutes . Lorsqu’il est porté dans les flammes, tout le monde applaudit pour célébrer le rite. (pour rassurer les sécuritophobes, nous avons toujours à disposition un extincteur à neige carbonique).

    

Pour cette année 2007, les classes avaient trouvé des idées bien gaies et colorées pour offrir une palette riche de teintes vives : la classe d’Ingrid a offert un espace publicitaire à un fournisseur de renseignements téléphoniques car tous les enfants (et la maîtresse) étaient déguisés en 118 218, gros chiffres sur des maillots blancs, avec accompagnement musical et chorégraphique. Cathy et ses ouailles nous ont présenté toutes leurs visions de cauchemars noirs et bleus.

La classe de Virginie a osé commettre un sacrilège, une atteinte grave à la personne humaine, une insulte à la fonction publique, un camouflet à l’autorité, une gifle à la morale... Qu’elle puisse un jour être pardonnée ! Avoir l’idée de se déguiser avec toute la classe "en Mr Giraud" mériterait une sanction académique.... Garçons et filles (et la maîtresse) tous avec une veste foncée, certains avec la cravate, tous avec les cheveux gris et tous avec un coussin sous la chemise en laissant supposer que le directeur a du ventre.... Allez, je rigole, c’était bien trouvé et vous avez bien réussi votre coup. ! (et à votre âge j’étais fluet..).

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Carnaval, défilé du printemps.
    28 mars 2007

  2. La mer au Carnaval 2008
    5 avril 2008