A l’école Jean VILAR...
Accueil du site26 . La vie quotidienne, l’école au jour le jour.La sécurité.Premiers secours et soins.
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
293 aujourd'hui
448 hier
497327 depuis le début
   
Premiers secours et soins.
jeudi 24 janvier 2008
par Gilbert Giraud
popularité : 13%

 

 +++ Premiers secours et soins +++ 

A l’école Jean Vilar, nous avons souvent à apporter des soins aux enfants qui se blessent , surtout lors des récréations (les blessures occasionnées en classe sont heureusement rarissimes, sauf les coupures avec des ciseaux).
Presque chaque jour, des enfants se blessent légèrement, égratignures, éraflures, chocs, saignements... Nous agissons avec rapidité, prudence et respect des règles de sécurité (désinfection, analyse des conséquences) . Nous disposons de 2 meubles à pharmacie (un dans chaque bâtiment) où sont regroupés les produits nécessaires aux premiers secouurs : eau oxygénée à 10%, pommades, bandes, crèmes, compresses, gels, sparadraps, pansements, gélules homéopathiques... Tout ce qu’il faut pour les "petits bobos" habituels et fréquents ( éraflures, contusions, bosses, saignements de nez, petites foulures ou entorses) . Si l’on constate que la blessure est sérieuse et que notre "diagnostic" n’est pas sûr, nous ne prenons guère de risque et nous faisons appel aux services d’urgence (Pompiers et Samu) et nous prévenons la famille. En cas de choc à la tête, nous avisons les parents pour qu’ils puissent surveiller leur enfant le soir (maux de tête, vertiges, étourdissements, vomissements.. troubles qui peuvent être sérieux mais se déclarent parfois plusieurs heures après le choc) . Bien sûr, si le personnel médical est présent sur l’école (mardi et vendredi) nous leur demandons conseil si nécessaire.
Les numéros d’urgence sont affichés (en particulier le Centre anti-poisons 04-72-11-69-11, cela peut servir à la maison en cas de problèmes d’ingestion ou d’inhalation de produits ménagers dangereux) .
Chers parents, nous accordons un soin particulier à la question des soins en tant que règles élémentaires de sécurité dans l’enceinte de l’école.

 Les premiers secours sont l’ensemble des techniques médicales d’aide d’urgence données aux blessés et malades par une personne qui n’est pas nécessairement médecin. Elles ont pour but d’assurer la survie de la personne avant l’arrivée de personnes compétentes.

    

La vie d’une personne peut être menacée par un accident, une maladie ou un dysfonctionnement de l’organisme (malaise) ; ces situations nécessitent en général d’être examiné par un médecin (médecin de ville, urgences de l’hôpital, médecin du Smur intervenant à domicile ou sur la voie publique). Les premiers secours sont l’ensemble des savoirs et savoir-faire qui permettent de reconnaître une situation dangereuse pour une personne, de transmettre l’alerte aux structures médicales, et d’éviter l’aggravation de l’état de la personne en attendant les soins médicaux.

   

En France, on distingue deux types d’acteurs (les dénominations peuvent varier dans les autres pays francophones) :

  • le sauveteur : simple témoin de l’accident ou du malaise, sans matériel spécifique, son rôle est de supprimer le danger si possible, et surtout de prévenir ou faire prévenir les secours publics (en général par téléphone ou par des bornes d’appel d’urgence) et d’exécuter les consignes données en attendant les éventuels secours ; dans la mesure de ses connaissances, il peut pratiquer des gestes de premiers secours sur la victime. C’est ce que l’on désigne par premiers pas : protéger, alerter, secourir.
  • le secouriste : il s’agit d’une personne agissant dans une équipe organisée, possédant du matériel de secours à victime et suivant un entraînement régulier : sapeur-pompier, secouriste bénévole au sein d’une association. (sur Vaulx en Velin la "Croix Blanche" est très active et son président Mr Mattolini est un militant exemplaire).

Par ailleurs, on distingue souvent, dans une intervention, la partie sauvetage (soustraction au danger) de la partie secourisme (gestes pour éviter la dégradation de l’état de la victime)

    

Les premiers secours sont un ensemble de techniques visant à porter secours à des personnes en danger. On y trouve des gestes effectués sur la victime, visant à minimiser les conséquences d’événements dangereux, mais aussi les réactions les plus efficaces à adopter en cas d’incendie, d’électrisation ou de noyade.

Les 3 plus importantes règles en matière de premiers secours sont :

  • ne pas se mettre soi-même en danger, et ne pas mettre des tiers en danger par son action (se protéger soi-même).
  • si possible supprimer le danger, ou à défaut le baliser pour éviter le suraccident (c’est-à-dire que l’état de la victime ne s’aggrave ou qu’une autre personne ne soit blessée).
  • prévenir les secours le plus vite possible ; c’est en général le seul geste possible pour un témoin n’ayant pas de formation aux premiers secours. (il vaut mieux attendre des secours que de pratiquer certains soins qui ne feraient qu’empirer l’état du blessé : on réconforte le blessé, on le réchauffe, on le rassure, on le calme et cela est déjà bien pour son état d’urgence).

   

Un autre point important est qu’il ne faut pas hésiter à mobiliser les personnes présentes, si elles ne réagissent pas d’elles-mêmes : une personne seule peut alerter les secours et porter les premiers soins à une ou plusieurs personnes, il est plus efficace de charger une personne de veiller à la protection et une autre de prévenir les secours pour pouvoir rester soi-même à surveiller la ou les victimes. Dans le cas d’une classe, il faut veiller à ce que l’enseignant puisse continuer à prendre en charge le restant des élèves afin d’éviter d’autres accidents.

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Premiers secours et soins.
    24 janvier 2008