A l’école Jean VILAR...
Accueil du siteLe métier de maître d’école, les écoliers...autrefois et aujourd’hui.Préparation du travail, progressions, répartitions.Le cahier-journal.
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
99 Auteurs

Statistiques des visites :
23 aujourd'hui
69 hier
371243 depuis le début
   
Brèves
Le jeu de Mélia
mardi 25 mars

En salle informatique, pendant l’étude du mardi soir, nous avons cherché un jeu amusant que l’on pourrait conseiller aux élèves du cycle 3.
D’après nos recheches, il me semble que le meilleur jeu est " MA BIMBO ". C’est un site pour filles : il faut relever les défis ( nourrir, habiller, jouer,rempllir les objectifs de notre personnage...). Vous verrez on s’amuse beaucoup, on gagne des bimbos d’or et des bimbos attitude. 
Pour arriver sur le site,vous pouvez cliquer sur http://www.ma-bimbo.com/
A vos claviers !

wallpaper ma-bimbo 06

 

 

 
Madame Challande est en stage
mardi 11 mars

Notre maîtresse est en stage du 3 mars au 21 mars pour une formation en histoire/géographie et anglais et elle participera à un projet "arts plastiques ".

Monsieur Dallery est notre remplaçant pendant le stage de notre maîtresse. Il est impressionnant mais gentil.

Melia Benyoub

 
Randa se présente
mardi 4 mars

Je m’appelle Randa. J’ai 12 ans et j’ai 5 soeurs, 1 frère et aussi ma mère et mon père. Je travaille à l’école Jean Vilar. A bientôt...

 
Déjà les piles ...
jeudi 24 janvier

Vous savez que nous devons nous préoccuper de tout ce qui concerne la survie de la planète, l’écologie et le développement durable pour que nos enfants puissent espérer vivre dans un monde plus sain et moins dangereux . Notre école essaie de sensibiliser les gamins à cette démarche d’avenir et d’espoir : pour commencer , nous vous proposons de récupérer vos piles usagées, les stocker et les faire parvenir à un centre de recyclage des déchets. C’est un petit geste mais c’est un début...Merci de votre participation à cette action de prévention . 
( avant de nous décider on a beaucoup hésité entre les piles ou les faces..).

 
Bientôt Carnaval !
jeudi 24 janvier
Bientôt le défilé ! Commencez à penser aux déguisements, aux accessoires, aux perruques et au maquillage ! Des couleurs de partout ! Et un bonhomme qui périra dans les flammes... 
   
 
Cahier-Journal.
lundi 17 septembre 2007
par Gilbert Giraud
popularité : 1%

 

Le cahier-journal de la classe.

Cité dans des circulaires ou les derniers programmes, il ne semble pas exister de texte précisant la forme stricte de ce support même s’il peut constituer pour l’administration (l’inspecteur) un élement évident de la préparation de la classe donc d’évaluation du travail.

    

Pour qui ?

Pour l’enseignant : afin de mettre noir sur blanc le déroulé de la journée (prévisions) ou /et le rappel de ce qui a été fait. (ne pas oublier que parfois ce qui avait été prévu n’a pas pu être réalisé : donner les raisons et les changements intervenus).

Pour le remplaçant : en cas de maladie ou d’absence, le cahier journal aide celui qui prend une classe au pied levé à identifier où l’on en est
.(à Vilar, on laisse aussi à disposition le classeur du remplaçant où sont regroupés les documents nécessaires à la conduite de la classe)

Pour l’inspecteur : afin de lui donner des éléments matériels de la préparation écrite de la classe
.(l’IEN vérifie ainsi la continuité et la cohérence des séances)

 Sous quelle forme ?
Même informatisé, le cahier journal sera utilement tiré sur papier.(sur ordi, l’avantage est d’avoir un texte ou des tableaux prêts à être modifiés et actualisés). On peut imaginer : un grand cahier avec double page quotidienne, un classeur grand format avec rubriques.
A éviter : les feuilles volantes qui vont se perdre (puisque leur destinée est de s’envoler..).

    

Contenu :
L’idéal est de retrouver une présentation qui permette de retrouver le grand déroulé de la journée.(les horaires sont notés précisément avant et après récréation, même si l’on sait pertinemment que la précision suisse n’est pas possible).
Selon son fonctionnement de classe on pourra compléter ce document par un aide-mémoire, le recours à un outil informatique etc.
Si les fiches de travail ne sont pas regroupées dans un autre dossier, on peut les porter dans le cahier jurnal ainsi que les évaluations.

Documents de complément à concevoir :
* la programmation annuelle puis par période
* le tableau de programmation hebdomadaire (lié à l’emploi du temps)
* la ou les fiches de préparation du jour (une à deux détaillées semble bien) : on peut les coder pour les enregistrer informatiquement à la fois selon la discipline et la semaine (par exemple pour une fiche en littérature de jeunesse pour la première semaine de la deuxième période LJS1P2...)

Chaque fin de journée on repère ce qui a été fait, on note une ou deux observations, puis on prépare la journée suivante.Un cahier journal se tient au fil de l’eau et ne s’utilise qu’une année. Les préparations et programmation peuvent être conservées pour être reprises et adaptées ensuite.
_______________________________________________________

L’enseignant de chaque classe dispose d’un outil règlementaire, le cahier-journal. C’est le carnet de bord, le journal intime professionnel, le fichier du jour, la feuille de route, l’ordre de mission, le menu et la carte....Lorsque l’inspecteur de circonscription vient visiter une classe, il consulte le cahier-journal de l’enseignant (et bien sûr aussi des cahiers d’élèves) afin de vérifier et contrôler le travail effectué.

Le cahier-journal est un instrument d’organisation, de préparation, d’analyse : la maîtresse est guidée par ce document qui lui permet d’avoir un oeil critique sur les séances prévues.
Comme son nom semble l’indiquer le cahier-journal est journalier (de la même façon que le Progrès de Lyon est quotidien). Chaque jour, les séquences doivent être préparées, l’objectif pédagogique fixé, les compétences à acquérir délimitées, les exercices adaptés.

Prenons un exemple : Mardi 16 mai 2007, jour anniversaire de la mort de l’épouse du vainqueur de l’étape du Mont-Ventoux, au tour de France en 1957 :

8h30 : Rituel du matin. (il ne s’agit pas du petit déjeuner).
Français : de quoi avez-vous rêvé cette nuit ? Le rituel est un moment d’échange et d’écoute entre toute la classe : un sujet simple est donné et les gosses se livrent, s’expriment. On refait la formulation d’une phrase, on corrige un verbe, on précise un adjectif, on rajoute un complément... Il y a 2 ans on appelait ça le "Quoi de Neuf ?" et pour les années prochaines on peut s’attendre à "Qu’est-ce que tu en dis ?" ou " comè si passa ?" ou "Wèche ?" ou "What else ?"...
8h45 : ORL (observation réfléchie de la langue)

9h30 : Chorale (sous le préau).

9h50 à 10h10 : récréation.
10h10 : Mathématiques : "addition à 2 chiffrres"

10h55 : Création poétique.
11h30 : En route pour le repas de midi...

13h30 :

14h30 :

14h50 à 15h10 : récréation.
15h10 : EPS . Séance hand ball avec intervenant mairie.

16h00 :

Cela correspond (et vous en conviendrez) à un résumé, à un scénario : c’est un peu vrai mais pas tout à fait. A côté de ces titres, une pochette, un classeur, un dossier informatique présentent le contenu plus élaboré de la séquence : il s’agit de la fiche de préparation. Si l’enseignant, à 10h10, arrive en classe avec la simple indication "addition à 2 chiffres", il risque très vite de se retrouver dans une situation que l’on qualifie souvent de "moment de solitude"... Bien sûr, les vieux de la vieille (ou les vieilles du vieux) s’en sortent grâce à une expérience acquise pendant une, deux ou trois décennies mais il n’est pas prouvé que cela ne soit pas au détriment d’une actualisation des pratiques dans la conduite de la classe ou du respect des objectifs définis.
Aujourd’hui, un enseignant est formé pour appliquer des méthodes pédagogiques qui privilégient la recherche, le tatônnement, la nécessité de donner du sens aux apprentissages... Les compétences à acquérir ne sont plus délimitées en terme d’années scolaires mais en cycles :

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Cahier-Journal.
    17 septembre 2007