A l’école Jean VILAR...
Accueil du siteRevue de presse et Livre d’Or.La presse internationale.
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
259 aujourd'hui
407 hier
547462 depuis le début
   
Les articles de la presse chinoise.
mercredi 25 avril 2007
par Gilbert Giraud
popularité : 2%


La presse internationale.

Certains articles ne peuvent pas vous être présentés sous leur forme initiale car les caractères d’imprimerie sont illisibles en langue française (exemple, en chinois). Nous vous donnerons une traduction : bien sûr, certains mots ou expressions ne pourront pas être totalement traduits mais l’idée générale sera très approchante de la vérité de l’auteur.

 Presse chinoise : 

Extraits du " Pékin Express ", journal national chinois, tiré quotidiennement à 2 millions d’exemplaires :
Auteur de l’article : Maï ki maï.
Titre du reportage : " les nems de la maman "
Date de parution : jeudi 23 mars 2003.
Explications préalables :


Quatre journalistes chinois (2 rédacteurs, 1 photographe, 1 caméraman) ont été missionnés par leur journal pour effectuer un reportage dans la capitale mondiale de la cuisine et de la gastronomie. Le but du reportage était de mesurer l’importance de la cuisine chinoise dans une ville réputée pour ses restaurants : que pouvait apporter la sensibilité asiatique à la gastronomie rhôdanienne (et inversement) ?
A cette occasion, les journalistes ont testé les fameux bistrots lyonnais, les bouchons de St Jean, et d’autres tables plus célèbres (Bocuse, Orsi, Tour Rose...) : ils ont aussi rendu visite à trois restaurants spécialisés dans la cuisine chinoise et dans l’un d’eux, ils ont rencontré une cuisinière...

L’article du journal :
" Dans une petite rue du Vieux-Lyon, le restaurant Le Lotus Bleu nous reçoit dans un cadre pittoresquement asiatique et d’une authenticité sincère. Le repas fut exemplaire dans l’innovation chinoise alliée à la tradition gastronomique lyonnaise : des rouleaux d’automne aux éclats de chataîgnes, des quenelles fourrées de sauterelles sauce curry et miel , du canard laqué et flambé au Moulin à Vent, du poisson-chat de l’Ain aux pousses de joncs du Mékong et des pâtisseries aux amandes rissolées dans le saké.
Nous étions si enthousiasmés par ce repas que le patron nous invita dans les coulisses : modernité des appareils en même temps qu’une touche de traditions dans les outils. Epices rangées par couleurs sur des étagères en osier. Dans la deuxième salle, une cuisinière préparait des nems... Rien de spécial sauf que la dame les accomodait tout simplement à la chinoise, avec un total respect des conventions culinaires asiatiques suivies par nos mamans cuisinières dans un village sur le bord du Yang-Tsé : notre étonnement devait être tellement visible que le patron nous expliqua la raison de nos questions. Ces nems-là n’étaient pas pour le restaurant mais pour la maîtresse d’école des enfants de la cuisinière : cette maman d’élève était ravie de préparer quelques rouleaux pour cette enseignante et elle nous parla longuement de l’école Jean Vilar (un homme de théâtre) dans une ville de la banlieue lyonnaise, Vaulx-en-Velin.
Nous avions pris des notes sur les menus, les saveurs, les prix, les odeurs de ce lieu gastronomique mais on se souviendra surtout de cette image d’une maman voulant faire plaisir à une "maîtresse d’école chère à son coeur ".
(fin de l’article).
     
Dans cet article, les journalistes parlent d’une enseignante mais la maman fait des nems depuis 3 ans et les trois maîtresses ont reçu des petits rouleaux. On sait aussi que la maman n’a pas participé à la réduction du tour de taille du directeur de l’école...

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Les articles de la presse chinoise.
    25 avril 2007