A l’école Jean VILAR...
Accueil du site25 . Les divers acteurs de la vie éducative de notre écoleLe RASED (réseau d’aides spécialisées).La psychologue.
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
254 aujourd'hui
407 hier
547457 depuis le début
   
Brèves
concours PE des AP...
jeudi 29 mai
Amélie et Céline passent en ce moment le concours pour devenir "Professeur des Ecoles" : à l’issue de toutes les épreuves écrites, elles ont été reçues "admissibles" et nous les félicitons. Bonne chance et M.... pour les dernières épreuves orales (et sportives). Allez les filles !! 
 
La psychologue de l’école .
samedi 5 mai 2007
par Gilbert Giraud
popularité : 1%

 

La psychologue de l’école.

Mme Corinne OLIVIER-DEWINTER.
tel : 06/
Permanences téléphoniques :
 le lundi de 9h30 à 10h30 
 le jeudi de 12h00 à 13h30 
Bureau : au 1er étage, côté jardin.

La fonction de la psychologue dans notre école est très importante car elle représente un des maillons de la relation enfant-parent-enseignant-école, en particulier dans le cas d’un enfant en difficultés ( le "s" est prémédité).

Quand un gosse connaît des difficultés dans les apprentissages (compétences, résultats..), ou/et dans son attitude scolaire (on dit qu’il reste enfant et ne veut pas devenir élève), ou/et dans son comportement (agressivité, apathie, mutisme, introversion, blocages, troubles..) l’enseignant fait une demande d’aide au RASED (réseau d’aides spécialisées aux enfants en difficultés) afin d’expliquer le cas de l’élève pour une éventuelle prise en charge pour des aides spécialisées. Si le Rased estime que l’enfant nécessite son intervention, il analyse les diverses possibilités de soutien. Parmi celles-ci, l’aide psychologique...

La psychologue
Corinne OLIVIER-DEWINTER

Tél : 06/84/37/83/54

Permanences téléphoniques : *Lundi 9h30-10h30
 *Jeudi 12h-13h30
 

    

Objectifs :
Son activité d’analyse et de médiation vise à modifier le regard porté sur l’enfant en difficulté. Elle participe au sein du réseau à l’analyse du problème et de la demande. Elle participe à l’ajustement des conduites d’aides de chacun des acteurs (enseignants, enseignants spécialisés, parents...) ainsi qu’à l’articulation des aides externes (Centre Médico Psychologique, PMI ...). Elle collabore activement avec les enseignants et les familles à la mise en œuvre des mesures prises en faveur des enfants en difficulté.
Son travail : Elle intervient à la demande des enseignants, des parents, des enfants. La psychologue n’est autorisée à faire un travail individuel avec l’enfant en dehors de sa classe qu’avec l’accord écrit de ses parents : une rencontre parents-psychologue-enfant est nécessaire avant toute intervention. Afin de mettre en lien les processus psychologiques et les activités d’apprentissage, elle utilise les méthodes correspondant à l’exercice de sa profession. Elle est tenue au secret professionnel. Son rôle à travers la médiation de la parole et de l’écoute contribue à réguler les relations entre famille, école et enfant dans le respect de règles déontologiques (Code de déontologie des psychologues).
Explications, commentaires :
La psychologue doit recevoir l’autorisation de la famille pour suivre en entretien un enfant en difficultés. Dans la procédure fixée, c’est la famille qui doit prendre rendez-vous avec la psychologue : cela est un signe de l’implication des parents dans la démarche.
Tout ce qui est dit en entretien avec la famille et l’enfant est placé sous le sceau du secret : rien ne pourra être révélé à qui que ce soit de l’équipe éducative ou de l’extérieur.
La psychologue peut effectuer des tests psychométriques qui pourront donner des indications précises sur les possibilités de l’enfant et sur son Q.I. (quotient intellectuel avec une moyenne de 100).
Les entretiens avec les parents et l’élève permettent à la psychologue de comprendre certains mécanismes mentaux et psychologiques, certains troubles ou blocages ou traumatismes. La discussion avec la famille et l’enfant font souvent apparaître des situations pénalisantes et émotionnellement difficiles : en parler, analyser les comportements respectifs, émettre des hypothèses, proposer des solutions, constituent des pistes pour une recherche commune afin d’améliorer la structuration du gosse en difficultés.

    

Une psychologue d’école ne se positionne pas en thérapeute, c’est à dire que son action est située dans le temps : elle ne fait pas suivre un traitement médical, elle ne délivre pas d’ordonnance, elle n’entreprend pas un suivi pour des mois avec une séance chaque semaine comme un psychiatre, un psychologue libéral ou un psychanalyste. Par contre, si elle comprend la nécessité de soins psychologiques adaptés, elle pourra conseiller à la famille un suivi extérieur ( CMP, cabinet libéral..).

Le psychologue scolaire : (l’article est au masculin pour conserver un certain caractère universel mais notre psychogue scolaire ( ô combien féminine ! ) saura nous le pardonner en accordant les circonstances atténuantes dues à une névrose refoulée d’un rédacteur en proie à une résorbtion tardive d’un complexe d’Oedipe tenace)...

 .


LE  PSYCHOLOGUE  SCOLAIRE : 

Il intervient dans la prévention des difficultés scolaires.
Il élabore un projet de réseau en collaboration avec les autres membres du RASED, en relation avec les projets d’écoles, et en assure la diffusion et la connaissance. (le projet Rased est validé par l’Inspecteur de Circonscription IEN).
Il reçoit la demande d’ intervention de l’école.
Il s’assure de l’autorisation de la famille avant toute prise en charge. (aucun enfant ne peu participer à un entretien sans l’autorisation formelle des 2 parents)
Il rencontre l’enfant et sa famille.
Il effectue les investigations psychologiques en relation individuelle avec l’enfant. (tests de Qi, dessins, logique, langage, troubles, blocages...).
Il s’entretient avec le maître de la classe. (avec la maîtresse, discussions sur le comportement en classe et en récréation ou activités extérieures)
Il analyse les processus cognitifs mis en œuvre par l’élève pour aider à l’élaboration de projets adaptés.
Il présente des suggestions et des propositions d’aide, et participe à l’élaboration de projets pédagogiques.
Il évalue les mesures d’aide individuelles et collectives auprès des enfants en difficulté scolaire.
Il assure la liaison avec les structures de soins et l’école.
Il participe aux équipes éducatives et aux synthèses, surtout si elles sont préalables aux saisines de commissions dans le respect de la confidentialité.
Il est le psychologue référent pour fournir à ces commissions les renseignements psychologiques nécessaires à l’examen du
dossier.
Il peut fournir, de façon confidentielle et adaptée, un compte-rendu écrit au chef d’établissement, voire aux parents. Ce
document ne devra pas figurer dans le dossier scolaire de l’enfant.
Il favorise (conseils ou prise en charge) l’intégration scolaire des enfants handicapés ou malades.
Il peut éventuellement participer aux équipes techniques des commissions de l’éducation spéciale.

 
Missions des psychologues scolaires
BO n° 16 du 19 avril 1990
On trouve cette circulaire sur le site :
http://www.aideeleves.net/reglementation/circulairepsycho.htm
Extraits :
  Les missions des psychologues scolaires et leur mise en oeuvre

Le psychologue scolaire apporte dans le cadre d’un travail d’équipe l’appui de ses compétences :
- pour la prévention des difficultés scolaires
- pur l’élaboration du projet pédagogique de l’école et sa réalisation ;
- pour la conception, la mise en oeuvre et l’évaluation des mesures d’aides individuelles ou collectives au bénéfice des élèves en difficulté
- pour l’intégration de jeunes handicapés.

  1. Les actions en faveur des enfants en difficulté
Ces actions sont principalement conduites dans le cadre des réseaux d’aides. Elles comportent...
- les examens cliniques et psychométriques. (...)
  Les examens cliniques et psychométriques (...) sont effectués à l’école par le psychologue scolaire à la demande des maîtres, des intervenants spécialisés ou des familles. Les examens individuels ne peuvent être entrepris sans l’autorisation de ces dernières. Leurs résultats prennent place dans l’ensemble des données qui sont examinées lorsqu’une action éducative et pédagogique particulière, une aide ou une orientation spécialisées sont envisagées.
Ces examens donnent lieu à la rédaction d’un document écrit. Lorsque les informations contenues dans ce document ou certaines seulement d’entre elles doivent être communiquées, le psychologue scolaire veille à ce que cette communication soit adaptée à son destinataire.

 

- le "suivi " psychologique.
Dans les cas où la mise en oeuvre d’une prise en charge spécialisée paraît souhaitable, le psychologue scolaire conseille aux familles la consultation d’un service ou d’un spécialiste extérieurs à l’école.
  2. La participation à l’organisation, au fonctionnement et à la vie des écoles.
- Participation à la mise en oeuvre des projets pédagogiques
- Liaison fonctionnelle avec des organismes et instances extérieurs à l’école

Notre psychologue scolaire :

Corinne Olivier-Dewinter est (en2007/2008) à l’école pour sa deuxième année et elle réussit le prodige de contenter tout le monde, ce qui prouve qu’une psychologue scolaire peut parfois y parvenir, même dans notre école ....
Nous avons connu de nombreuses "psy-sco" à Vilar : Pierrette (qui pour nous faire rire, voulait qu’on l’appelle Pierre..) , Marie-Noëlle (grande voyageuse), Véronique (qui rêvait d’un Spiderman à couteau) et Christine que nous sommes nombreux à regretter de ne pas l’avoir assez connue tant ses motivations étaient visibles pour s’intégrer dans l’équipe.

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. La psychologue de l’école .
    5 mai 2007