A l’école Jean VILAR...
Accueil du site56 . Notre quartier, notre ville, Vaulx-en-Velin.L’école dans le quartier.Les équipementsLa Salle Victor Jara et l’espace Frachon.
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
316 aujourd'hui
504 hier
496902 depuis le début
   
La Salle Victor Jara et l’espace Frachon.
mercredi 19 décembre 2007
par Gilbert Giraud
popularité : 9%


 La Salle Victor Jara et l’espace Frachon. 

Espace Frachon : (lieu associatif).

Benoit FRACHON
 : Syndicaliste français. Ouvrier dès l’âge de 13 ans, militant syndical CGT (confédération générale du travail) à 17 ans il devient secrétaire de l’Union Départementale de la Loire en 1924. En 1933 il est élu secrétaire de la CGTU, milite en faveur de la réunification syndicale.

       

"Résidence Benoit Frachon" : jusqu’en 2005, cet équipement était consacré à une résidence de personnes âgées. Ce dispositif social a été transféré dans d’autres locaux, à la Résidence Ambroize Croizat (quartier du Pont des Planches) et le bâtiment de l’Avenue Thorez a donc changé d’affectation en devenant un espace associatif.

la Salle Victor Jara :

Víctor Jara.

Víctor Lidio Jara Martínez (Chillán, 28 septembre 1932 - Santiago, 15 septembre 1973) était un chanteur, auteur et compositeur populaire chilien.

Membre du Parti communiste chilien, il fut l’un des principaux soutiens de l’Unité Populaire et du président Salvador Allende. Ses chansons critiquent la bourgeoisie chilienne (Las Casitas del Barrio Alto, Ni Chicha Ni Limona), contestent la guerre du Viêt Nam (El Derecho de Vivir en Paz), rendent hommage aux grandes figures révolutionnaires latino-américaines (Corrido De Pancho Villa, Camilo Torres, Zamba del Che), mais aussi au peuple et à l’amour (Vientos del pueblo, Te recuerdo Amanda).

Arrêté par les militaires lors du coup d’Etat du 11 septembre 1973, il est emprisonné et torturé à l’Estadio Chile (qui se nomme aujourd’hui Estadio Víctor Jara) puis à l’Estadio Nacional avec de nombreuses autres victimes de la répression qui s’abat alors sur Santiago. Il y écrit le poème Estadio de Chile qui dénonce le fascisme et la dictature. Ce poème est resté inachevé car Víctor Jara est rapidement mis à l’écart des autres prisonniers. Il est assassiné le 15 septembre après avoir eu les mains brisées à coup de botte et de crosse de fusil.

      

     

La salle Victor Jara
est située près de la maternelle Viénot : elle est utilisée pour des spectacles, des animations, des réunions.Elle peut contenir 300 personnes sur des gradins.

 

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. La Salle Victor Jara et l’espace Frachon.
    19 décembre 2007