A l’école Jean VILAR...
Accueil du siteMémoireS de notre écoleNous n’oublierons pas ....Jumelage avec la ville de Chéraga en Algérie.Tipaza.
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
224 aujourd'hui
448 hier
497258 depuis le début
   
Tipaza.
samedi 10 novembre 2007
par Gilbert Giraud
popularité : 8%

  

 Tipaza .

Nous avons passé une journée à Tipaza, ville du bord de mer qui recèle de très nombreuses ruines romaines (temples, amphithéâtre, colonnes..) : le site est très bien entretenu, le musée est pédagogique.
A midi au restaurant, on nous a servi des gambas d’une taille énorme : fort bien grillées, parfumées et délicieuses. Un bon souvenir....

Tipaza est une ville côtière située à 68 km à l’ouest d’Alger.
Tipasa est à l’origine une fondation punique en Afrique du Nord. Comme toutes les villes du bassin méditerranéen, Tipaza est devenue romaine – dans la province romaine de Maurétanie césarienne, puis chrétienne.

La présence de la mer, des reliefs du Chenoua et du désert donnent un paysage particulier et un intérêt touristique. De nombreux vestiges puniques, romains, chrétiens et africains attestent de la richesse de l’histoire de cette colonie.

   

Histoire :
Les Phéniciens y ont fondé un comptoir vers le Ve siècle av. J.-C. : c’est de cette origine que la ville tire son nom qui signifie « lieu de passage » ou « escale ».

La ville connaît son essor sous le roi numide Juba II et devient avec Caesaria (actuelle Cherchell) l’un des foyers de la culture gréco-romaine en Afrique du Nord. Tipaza avait alors le type de la ville punique car elle se situait dans l’aire d’influence de Carthage.

Sous l’empereur romain Claude Ier, en 39, Tipaza prend le statut de municipe latin et se dote d’une muraille longue de plus de deux kilomètres. Hadrien éleva par la suite Tipaza au rang de colonie honoraire. À la fin du IIe siècle, la ville connaît son apogée avec une population qui s’élève, selon les estimations de Stéphane Gsell, a 20 000 habitants.

    

Au deuxième siècle, cette cité romanisée s’agrandit vers l’ouest au dépend d’une ancienne nécropole punique. Bien qu’elle était entourée d’une longue muraille de 2 km cela n’a pas empêcher sa destruction en l’an 430 par les Vandales menés par Genséric.

Tipaza a, en tant que port, une importance moindre que Caesarea. Son trafic maritime étant réduit au cabotage. Le site archéologique de Tipasa contient divers vestiges, dont les restes d’une basilique. Son théâtre avait une taille honorable. Cependant la plus grande ville de cette wilaya est Bou Ismaïl. Les populations habitant ses montagnes sont berbérophones du dialecte dit Tachenouit, ainsi qu’à Cherchell et Tenes.   

 

 Voir aussi :
La wilaya de Tipaza
Liens externes :
Le musée de Tipasa
Saccage du port et de la carrière antiques en avril 2007

Sur la photo ci-dessous, on voit le petit port de tipaza : au milieu, en haut, la maison avec les arbres est l’ancienne demeure d’Albert Camus, auteur du livre "l’étranger" qui se déroule dans la région d’Alger.

Tipaza Port Algerie

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Tipaza.
    10 novembre 2007