A l’école Jean VILAR...
Accueil du site25 . Les divers acteurs de la vie éducative de notre écoleLA MAIRIE : le Maire et les adjoints.Mr Maurice Charrier.Polémique sur son nom...
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
431 aujourd'hui
504 hier
497017 depuis le début
   
Brèves
concours PE des AP...
jeudi 29 mai
Amélie et Céline passent en ce moment le concours pour devenir "Professeur des Ecoles" : à l’issue de toutes les épreuves écrites, elles ont été reçues "admissibles" et nous les félicitons. Bonne chance et M.... pour les dernières épreuves orales (et sportives). Allez les filles !! 
 
Polémique sur son nom...
mardi 26 février 2008
par Gilbert Giraud
popularité : 9%

 

 Polémique sur son nom......... "CHARRIER" .

Maurice Charrier a fait beaucoup parler de lui car Vaulx-en-Velin a beaucoup fait parler... Mais un aspect troublant subsiste dans la vie de ce notable et nul ne sait si l’on connaîtra un jour la solution de l’énigme. Malgré tout, les vaudais sont en droit d’être éclairés sur cette polémique qui enfle et qui ne peut guère être gardée sous silence...
Essayons de démêler quelques fils de l’embrouillamini :

Dans un premier temps , observons quelques faits avérés qui ne peuvent prêter à aucune caution ni à une interprétation tendancieuse car ils reposent sur des analyses fiables certifiées par les plus hautes autorités linguistiques ou héraldiques et validées par les meilleurs spécialistes de la généalogie . Du lourd ! 

 Dictionnaire de l’Académie française (8e édition)-
> CHARRIER
v. tr. Voiturer dans une charrette, dans un chariot, etc. Charrier des pierres. Charrier des gerbes du champ à la grange. Charrier du vin.
Charrier droit, Se bien conduire, se gouverner comme l’on doit. Il signifie par analogie : Emporter, entraîner, en parlant d’un Cours d’eau. La rivière charrie du sable, du limon. La Seine charrie d’énormes glaçons, ou absolument charrie beaucoup.

Dictionnaire Littré-
> CHARRIER
Prononciation : cha-rié
Voilà le début du mystère ! La prononciation se fait ici en 2 syllabes seulement .
s. m. Drap de grosse toile sur lequel, dans la lessive, est placée la charrée. On imagine peu que cette signification ait un rapport avec les ancêtres de notre premier magistrat.
HISTORIQUE
XVIe s. Puis faut passer les dites choses par dedans un charrier double, ou autre toile,
Puis coulerez le tout au travers d’une grosse nappe ou charrier,

> CHARRIER

Prononciation : cha-ri-é  : Voyez la différence, prononciation en 3 syllabes.
Sens 1
"Charrier droit, se comporter comme on le doit, remplir son devoir".

Voilà sans doute l’origine exacte du nom de notre maire. Aux premières branches de l’arbre généalogique des "Charrier", il est établi que la famille était reconnue comme honnète, travailleuse, morale et que chaque membre faisait bien son devoir, se comportait bien. Donc, pour les récompenser, on les appella "les charrier" ( ceux qui savaient charrier droit).
Citation : Cette Puisieux était bien épineuse ; il fallait, comme vous dites, charrier bien droit avec elle, SÉVIGNÉ , au comte de Bussy, 13 octobre 1677
Citation : Et qu’il fera bien, s’il me croit, Désormais de charrier droit, SCARRON , Gigantom. chant I

Ensuite, nous vous donnons quelques autres définitions ou citations mais elles ne peuvent pas être considérées comme des hypothèses réalistes dans notre quête de la vérité sur l’origine du nom de famille.
Sens 2 : En parlant d’une rivière, entraîner, emporter dans son cours. Cette rivière charrie beaucoup de sable. La rivière charrie d’énormes glaçons.
Citation : Un torrent charriait du limon et des pierres, J. J. ROUSS. , Hél. IV, Sens 3 : Terme de fauconnier. L’oiseau charrie, quand, emportant la proie, il ne revient que quand le fauconnier la réclame ; et aussi quand il se laisse emporter à la poursuite de la proie.
Sens 4 : Terme de marine. Charrier de la voile, se dit d’un navire qui porte beaucoup de voiles.
HISTORIQUE (certaines phrases sont en vieux français)
XIe s.  : Cinquante chars qu’en [on] fera carier, , Ch. de Rol. 111
XIIIe s.  Et sunt aucune fois cil qui plus tost charient Contre clers et prelas, et plus les contrarient, J. DE MEUNG ,
XVe s. À cely devoit bien estre nientmoins soing aussi de charrier droict tant pour son honneur comme par obligacion, G. CHASTEL. , Chr. de Bourg.
XVIe s. Si les sens alterent ce qu’ils nous charrient du dehors, MONT. , II,
Les sablons que ces eaux charrient, O. DE SERRES , (Olivier de Serres dont les héritiers ont construit un lotissement de standing à Villeurbanne).
ÉTYMOLOGIE
Wallon, chèri ; picard, carrier ; Berry, charreyer ; provenç. carregar ; anc. catal. carrejar ; anc. espagn. carrear ; ital. carreggiare ; du bas-lat. carricare (voy. CHARGER) de carrus, char. Charrier et charroyer sont deux formes d’un même mot, suivant les anciens dialectes de la France.
 
 
Alors ? Comment faire ? On ne peut plus laisser les choses en l’état et il est crucial de procéder à un boulversement dans la vie des vaudais. Rendez-vous compte ! Maintenant que l’on connaît les différentes significations du mot (à travers les régions et les époques) comment ne pas s’offusquer devant des phrases trop longtemps prononcées par des opposants sans scrupules et animés de troubles intentions ?
Souvenez vous :
"Mon cher Maurice, vous charriez !" (en 2 syllabes : cha- riez). P.Zitounn au conseil municipal du 14 septembre 2002. Propos insultants qui n’ont pas fait l’objet d’une plainte, l’affaire ayant été étouffée... Mr Zitounn aurait du dire "vous cha-ri-ez" (en 3 syllabes) dans l’hypothèse d’un léger compliment mais ce monsieur Bac+11 connaît les ficelles et il s’est borné à 2 syllabes. Il voulait donc manifestement souligner que le maire ne savait pas "cha-ri-er" mais se contentait de "cha-rier". Autrement dit une insulte publique à la face de notre maire. A cette époque-là, la majorité municipale avait besoin des votes Zitounn et consorts, ce qui retarda de plusieurs années la mise au point qui s’impose de nos jours.
Ah ! ce Zitounn, un vrai petit Philou..
Autre exemple :
Au cours d’un autre conseil municipal (le 22 juin 2004), Mr René Beauverie (il a fait rajouter le "a" à son nom de famille afin de ne pas troubler son électorat) a pris à parti le maire , lors d’une discussion sur le projet du Carré de Soie et a prononcé les mots : " un projet de cette envergure pour la ville, et d’une telle importance pour le Grand Lyon, il ne faut vraiment pas charrier ! ". Allons, Rénato, un peu de tenue ! Un ancien comme toi de la vieille SFIO devrait faire attention à ce qu’il dit ! Les mêmes jeux de mots tous les 2 ans c’est raisonnable mais cela n’enlève aucunement le caractère insultant de la phrase. Eh oui ! Mon cher René, c’est tout le contraire : pour une telle entreprise, il va falloir charrier droit, se comporter comme il se doit, remplir son devoir (les définitions du Littré)... Donc il faudra charrier, mais il faut le dire en 3 syllabes "cha-ri-é" sinon on ne comprend pas. (c’est vrai qu’il faudra aussi Maurice mais on en est pour l’instant au nom de famille).
D’ailleurs, si on regarde d’un peu plus près, pour n’importe qui de la Municipalité (adjoints et conseillers) il faudra toujours "cha-ri-é" sans arrêt, c’est ainsi.
Quelques explications littéraires, sémantiques et éthymologiques vous ont peut-être permis de saisir tous les lacets de cette polémique qui méritait d’être posée sur la table. Maintenant, pour simplifier les choses, il suffira que vous prononciez le patronyme de Mr le Maire en 2 ou 3 syllabes pour que l’on comprenne votre réponse à la question " et le Charrier, t’en penses quoi ? "

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Polémique sur son nom...
    26 février 2008