A l’école Jean VILAR...
Accueil du site25 . Les divers acteurs de la vie éducative de notre écoleLA MAIRIE : le Maire et les adjoints.Mr Maurice Charrier.Un peu de sa vie...
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
179 aujourd'hui
440 hier
548233 depuis le début
   
Brèves
concours PE des AP...
jeudi 29 mai
Amélie et Céline passent en ce moment le concours pour devenir "Professeur des Ecoles" : à l’issue de toutes les épreuves écrites, elles ont été reçues "admissibles" et nous les félicitons. Bonne chance et M.... pour les dernières épreuves orales (et sportives). Allez les filles !! 
 
Un peu de sa vie...
mardi 26 février 2008
par Gilbert Giraud
popularité : 2%

 

Un peu de sa vie...

    

    

 Au début de l’article, quelques photos risquent de vous laisser perplexes car le rapport avec Vaulx n’explose pas aux orbites ni ne saute aux yeux.
Explication : Monsieur Charrier prend malgré tout quelques vacances de temps en temps et il a besoin de calme pour récupérer un peu . Alors il part à la campagne, dans le sud de la France, un petit village provençal dans le département du Var. Il peut aussi s’occuper de ses oliviers et obtenir de belles bouteilles d’huile d’olive sorties de la coopérative oléicole qui obtient des médailles pour la qualité de l’inox des cuves (réputé pour donner ce fameux goût fruité ...).

 Un détail .... Si vous voulez de la vraie huile d’olive tirée d’un vrai pressoir du XVème siècle (en bois et pierre avec le ruisseau pour actionner la presse du moulin)

    alors n’hésitez pas, allez à Tourtour (dans le Var aussi, près de Draguignan) et vous aurez une des émotions les plus fortes de votre existence (pas seulement à cause de l’huile.).

Savez-vous aussi que Mr le Maire est un passionné de tauromachie, de corridas ? Maurice l’afficionado ! Il n’hésite pas à aller à la féria de Nîmes ou d’Arles et cela le repose (bien que les soirées soient longues). Depuis qu’il est connu, il a droit à de bonnes places dans les gradins des arènes romaines et la ville d’Arles lui a même remis la médaille si convoitée des "amis de la queue et des oreilles"...
Certains de ses opposants politiques sont même allés jusqu’à supposer que le taureau qui fonce sur le tissu rouge était une sublimation psychologique, un transfert refoulé de son départ du parti communiste.... Ils disent même que c’est lui qui a choisi le nom du quartier "le Mas du Taureau". Allons !

  

Une autre de ses passions, c’est la montagne, les hautes montagnes. Il ne faut pas oublier que Maurice porte ce prénom car son père, lui aussi passionné de montagne et d’alpinisme avait choisi le prénom de son fils en souvenir d’un guide prestigieux, Maurice Herzog.   
Mr Charrier est un des rares premiers magistrats à pouvoir noter sur son CV la réussite de l’ascension du plus haut sommet d’Europe, le Mont-Blanc, à 4810m (il a grandi de 3m, le sommet, pas Maurice). A cette occasion, la ville de Chamonix lui a offert un très beau sylo.
   

Depuis quelques années, Maurice Charrier pour ne pas décevoir les habitants de son village varois s’est initié à la pratique de la pétanque et les vieux provençaux du coin reconnaissent ses progrès. Au cours de l’été 2007, il a même réussi à arriver en finale d’un concours en triplettes ( avec Fernand la boulange et Raymond le Pastaga) grâce à une application au pointage tout au long de la journée.
Ses amis de la municipalité de Vaulx se sont aperçus que la concentration de Mr le Maire sur les terrains de boules avaient depuis de nombreuses répercussions très favorables sur ses capacités à supporter plus facilement les questions saugrenues de Mr Clamaron en conseil municipal (qui croit, lui, au contraire, que ses propres interventions ont donc gagné en intelligence).
  

Les photos ci-dessus sont très révélatrices du comportement bouliste de Mr Charrier : sur la gauche, on devine son retour à certaines valeurs communistes car sa boule essaie de se rapprocher du but tout rouge. Au centre, on apprécie sa façon de tenir ses 2 boules, fermement mais avec une douceur perceptible dans le frôlement des doigts. Sur la droite, on sent Cha-cha (ils l’appellent comme cela sur la place du village, c’est le début du nom mais c’est aussi le nom des grives, oiseaux très chassés dans le Var) très concentré, en train de soupeser le problème, l’entourer, le palper à pleine paume et l’on peut d’ailleurs vérifier la tension de l’instant par les trois plis du pantalon qui laissent supposer que certains muscles sont en serrage intensif.

Nous avons (dans un autre article du site) souligné l’intérêt que porte Mr Charrier à l’Histoire. Un sujet le passionne en particulier " les Vaudois" , période du XIIème siècle quand un mouvement religieux "les Pauvres de Lyon", avec Pierre Valdo (ou Pierre Vaudès) a fait une percée dans le Lubéron et le Vaucluse. Le grand-père de Maurice racontait souvent des extraits d’un livre "la Valmasque" (de Jules Courtet) à son petit-fils.

    

Dans un article du "Journal du Pont d’Avignon" , il était question de vaudais (habitants de Vaulx-en-Velin) lors des émeutes de la Grappinière mais le journaliste avait malencontreusement écrit "vaudois". Maurice, certain d’avoir retrouvé la trace des anciens missionnaires, arriva à Vaulx et chercha.... Après quelques mois de recherches, il ne trouvait que des vaudaises et des vaudais et il ne s’en plaignait pas. Alors, il est resté et il a fait de la politique. Tant mieux (il aura le temps d’écrire la saga des vaudois, plus tard). En tout cas, grâce à une inversion entre le "o" et le "a", nous avons gagné un maire. Le sort de notre commune est lié à une faute de typographie !
Comme quoi, le mektoub se cache un peu de partout...
 

 

 

 

 

 

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Un peu de sa vie...
    26 février 2008