A l’école Jean VILAR...
Accueil du site56 . Notre quartier, notre ville, Vaulx-en-Velin.L’école dans le quartier.Les équipementsLa Mosquée.L’Islam.
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
216 aujourd'hui
448 hier
497250 depuis le début
   
L’Islam.
mercredi 2 janvier 2008
par Gilbert Giraud
popularité : 10%


 L’islam : 

à noter : dans le titre le mot islam est écrit avec la lettre i minuscule. Cela est régulier car pour le mot au sens religieux on doit écrire le i minuscule . Si le mot est Islam avec un i majuscule, cela concerne la civilisation islamique, l’ensemble des peuples musulmans.

Dans cet article nous vous donnons quelques éléments de connaissances sur la religion islamique mais nous n’avons guère les moyens pour vous assurer une totale maîtrise de tous les aspects de l’islam. Nous avons vérifié le contenu de plusieurs rubriques ou de liens associés mais nous nous tenons à votre écoute pour nous signaler tel ou tel paragraphe qui poserait problème.

Nous n’abordons pas tous les aspects de l’islam : les nombreux liens associés vous permettront d’approfondir les articles (histoire, concepts, rites, ..).

l’islam

Religion
Religions abrahamiques :
Judaïsme - Christianisme - Islam
Les Piliers de l’islam
La déclaration de foi
La prière - L’aumône
Le jeûne
Pèlerinage à La Mecque
Histoire de l’islam
Mahomet - Ali ibn Abi Talib
Al-Hussein - Fatima Zahra
Prophètes dans l’islam
Imam - Calife
Branches de l’islam
Dar al-Islam
Chiisme - Sunnisme - Kharidjisme
Kalâm - Soufisme - Wahhabisme
Villes saintes de l’islam
La Mecque - Médine
Al Quds
Nadjaf - Kerbala
Constructions religieuses
Mosquée - Minaret
Mihrab - Qibla
Architecture islamique
Événements et fêtes
Hijri - Hégire
Aïd el-Fitr - Aïd el-Kebir
Mawlid - Achoura - Arbaïn
Religieux
Muezzin - Imam - Mollah
Ayatollah - Mufti
Textes et lois
Vocabulaire de l’islam
droit musulman - école Madhhabs
Hisba
Coran - Hadith - Sourate
Charia - Sunna
Fiqh - Fatwa
Politique
Islam politique
Islamisme
Panislamisme

 

   

  

  

   

   

 

L’islam est une religion monothéiste (un seul Dieu), instituée par Mahomet en Arabie au VIIe siècle dont les fidèles sont appelés aujourd’hui Musulmans, ce qui correspond à leur manière de s’appeler. Chronologiquement, troisième grand courant monothéiste de la famille des religions abrahamiques, il se distingue du judaïsme et du christianisme avec lesquels il a conservé de nombreux éléments communs. L’islam se veut être un retour à la religion d’Ibrahim (Abraham), le Coran définissant l’islam comme étant la voie d’Ibrahim (millata Ibrahim).

Le livre sacré de l’islam est le Coran. Le dogme islamique assure qu’il contient le recueil de la révélation orale que le prophète Mahomet aurait reçu d’Allah par l’intermédiaire de l’archange Gabriel au cours des 23 années que dure celle-ci. Cependant, l’islam reconnaît l’ensemble des livres sacrés du monothéisme : le Suhuf-i-Ibrahim (les Feuillets d’Abraham), la Tawrat (le Pentateuque ou la Torah), le Zabur de David et Salomon ( identifié au Livre des Psaumes) et l’Injil (qui est le livre qu’aurait écrit Jésus de sa main, donc différent des Évangiles ou du Nouveau Testament tels que connu aujourd’hui).

Il y a entre 1 et 1,8 milliard de musulmans dans le monde. Ils se répartissent en plusieurs courants, notamment le sunnisme, qui représente entre 80 et 85% des musulmans, et le chiisme rencontré principalement en Iran.

Définitions :

  • Le mot islam signifie soumission à un Dieu unique, indépendamment du rite. Pour les Musulmans, Abraham, Moïse ou Jésus sont musulmans, car ils sont soumis à la volonté divine.
  • Le mot « islam » avec une minuscule désigne la religion qui est apparue au VIIe siècle et dont le prophète fondateur est Mahomet.
  • Le mot « Islam » avec une majuscule désigne l’ensemble des peuples musulmans, la civilisation islamique dans son ensemble.
  • Le mot « musulman » désigne ce qui est relatif à la religion : les personnes professant l’islam et ce qui est relatif à ses lois et rites.
  • Le mot « islamique » renvoie à l’islam en tant que religion et en tant que civilisation.
  • L’islamisme est une doctrine politique qui vise à l’expansion de l’islam.
       

    Étymologie

    Le mot « islam » est la translittération du mot arabe الإسلام, transcrit « islām » qui possède un équivalent en syriaque comme en hébreu mais pas en français. Il possède, comme de nombreux termes de cette religion, deux significations : une signification générale propre à la langue arabe, et une signification religieuse plus spécifique.

    En arabe, « islam » signifie « soumission » volontaire, ou « allégeance », sous-entendu « à Dieu ». Il s’agit d’un nom d’action (en arabe اسم فعل ism fiʿl), dérivé d’une racine sémitique de trois consonnes, s.l.m ; cette racine désigne l’acte de se soumettre d’une manière volontaire, de faire allégeance. Le “nom d’agent” (en arabe اسم فاعل ism fāʿil, celui qui fait l’action) dérivé de cette racine est مُسْلِم muslim « celui qui se soumet », à l’origine du mot français musulman. Enfin, la même racine s.l.m renvoie à la notion de « paix », comme on le voit dans la salutation salām, équivalent de l’hébreu shalom.

    On retrouve le terme muslim dans de nombreux versets évoquant la soumission comme par exemple la fin du verset 136 de la sourate 2 en arabe : Wa Naĥnu Lahu Muslimūna qui signifie « Et à Lui nous nous soumettons ».

    Pour la religion et donc selon les musulmans, islam désigne la soumission à ce que le Créateur des Mondes, Allah (Dieu), qui serait une contraction de l’arabe al-ilāh, « le Dieu » (cf. Allah) aurait ordonné et dont la parole aurait été transmise par les prophètes messagers, en arabe, nabī rasūl, qu’on glose par « à qui il est révélé d’appeler le peuple à suivre des lois qui lui ont été révélées et qui sont spécifiques au messager », et les prophètes non messagers, en arabe nabī, glosé par « à qui il est révélé d’appeler le peuple à suivre la loi du messager qui l’aura précédé ».

    C’est, en sorte, l’acceptation par le cœur, les actes et la parole de tout ce qui a été révélé et transmis.

    Ainsi, l’islam distingue :

    • la croyance : ce que le cœur accepte et ce dont il se satisfait ;
    • et la foi : le degré d’attachement aux croyances et aux actes spécifiques dictés par la religion.
  •  

    Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. L’Islam.
    2 janvier 2008