A l’école Jean VILAR...
Accueil du siteLes partenaires de l’écoleDes Oeuvres Amies de l’école.FCPE : Fédération des conseils de parents d’élèves.
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
408 aujourd'hui
568 hier
484030 depuis le début
   
FCPE : Fédération des conseils de parents d’élèves.
lundi 22 octobre 2007
par Gilbert Giraud
popularité : 2%

FCPE : Fédération des conseils de parents d’élèves.

La FCPE :

  

La FCPE est la première fédération de parents d’élèves. Elle est présente dans la plupart des établissements où elle participe à la vie scolaire pour défendre l’intérêt des enfants et représenter les parents. La FCPE est une force de proposition et d’action.

Ce que défend la FCPE :

Ce que défend la FCPE

Fédération des conseils
de parents d’élèves (FCPE).

La Fédération des conseils de parents d’élèves (abrégé en FCPE) est traditionnellement la principale fédération de parents d’élèves des écoles publiques de France. Lors des élections de l’année scolaire 2007, elle a remporté 21,15% des sièges dans le premier dégré et 54,47% dans le second degré.

Organisation

Elle regroupe des associations départementales, les conseils départementaux de parents d’élèves ainsi que des sections implantées dans les établissements scolaires français à l’étranger. La structure de base est le conseil local de parents d’élèves qui réunit les adhérents d’un établissement ou d’un groupe d’établissements proches.

La FCPE revendique en 2007 :

  • 325 000 adhérents,
  • 120 000 parents d’élèves élus aux conseils d’école et aux conseils d’administration,
  • 20 000 conseils locaux
  • 100 associations départementales et extra-métropolitaines et des représentants dans les établissements français à l’étranger.

La FCPE est dotée d’un conseil d’administration de 24 membres et d’un bureau. Elle tient un congrès annuel, le week-end de la Pentecôte.

La FCPE se veut « une force d’action et de proposition dont les adhérents interviennent dans les instances collégiales de l’éducation nationale (Conseil d’école, d’administration, conseil de classe, Conseil départemental de l’éducation nationale, Conseil supérieur de l’éducation, commissions spécialisées et groupes de travail) mais aussi auprès des chefs d’établissement, du ministère de l’éducation nationale, élus, des syndicats...

Depuis sa création, la FCPE est à l’origine ou a participé à plusieurs manifestations de rue et appels « école morte » en signe de protestation. Bien qu’affichant son indépendance politique, la FCPE est considéré comme étant à gauche, au sens large du terme.

Historique :

Peu après la Libération, sont apparus des « conseils de parents d’élèves » auprès des écoles primaires. Ces associations réunissaient en fait enseignants et parents adhérents en partant du principe que le but poursuivi par les uns et les autres était le même : l’épanouissement des élèves et la défense de l’école laïque, malmenée par le régime de Vichy.

Sous l’influence d’Henri Aigueperse, secrétaire général du Syndicat national des instituteurs et d’Albert Bayet, président de la Ligue française de l’enseignement a ensuite été crée la « Fédération des conseils départementaux de parents d’élèves », datée officiellement du 23 avril 1947 puis reconnue d’utilité publique en 1951 et mouvement d’éducation populaire en 1982.

Après le vote de la loi Debré en 1959, qui accordait d’importants moyens financiers publics aux écoles privées, la fédération décide de s’implanter aussi dans le second degré où existaient déjà quatre ou cinq fédérations dont la Fédération des lycées et collèges qui deviendra par la suite la Fédération des parents d’élèves de l’enseignement public (PEEP). La FCPE y devient rapidement majoritaire.[réf. nécessaire]

À partir de 1971, la Fédération de l’éducation nationale et ses syndicats ainsi que les organisations comme le Comité national d’action laïque n’ont plus voix délibérative au conseil d’administration. Depuis 1980, ils n’en sont plus membres.

Valeurs :

Les valeurs de la FCPE sont précisées dans son projet éducatif adopté en 1997.

Elles sont :

  • Laïcité : « ... Pour les parents de la FCPE, la laïcité, principe fondamental inscrit dans la Constitution de notre République, se définit comme un humanisme généreux d’égalité, de liberté, de fraternité, de tolérance et de respect, visant à l’universalité. Elle s’applique à toute forme de pensée, qu’elle soit religieuse, politique ou philosophique et non simplement aux Églises... »
  • Citoyenneté :« C’est par le développement de l’esprit critique, de l’écoute et du sens du respect de l’autre, de l’autonomie, de la solidarité, de la responsabilité que l’école éduque à la citoyenneté. Celle-ci n’est pas enseignée sous la forme d’un cours, ne se rattache à aucune discipline particulière, mais elle imprègne tout le dispositif éducatif. »
  • Gratuité : « Dans une période marquée par des difficultés sociales grandissantes, bon nombre de familles doivent faire face aux dépenses qui leur sont imposées pour l’éducation de leurs enfants. La gratuité est plus que jamais une des conditions de l’égalité et donc de la réussite de tous. »
  • Service public : « La FCPE réaffirme le rôle essentiel du service public dans un monde régi par les lois du marché, dans une Europe où la France fait figure d’exception. L’État a l’obligation de permettre l’accès de tous à l’école publique par l’ouverture et le maintien d’écoles et d’établissements partout sur le territoire, le développement du service public d’éducation dans les zones défavorisées et la modernisation de l’école en milieu rural. La FCPE condamne les financements publics détournés vers les établissements privés et s’oppose aux statuts particuliers. »

La FCPE est membre du Comité national d’action laïque.

 

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. FCPE : Fédération des conseils de parents d’élèves.
    22 octobre 2007