A l’école Jean VILAR...
Accueil du siteLe métier de maître d’école, les écoliers...autrefois et aujourd’hui.Autrefois, les maîtres d’école et les écoliers.L’école communale.
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
370 aujourd'hui
445 hier
499267 depuis le début
   
Brèves
Le jeu de Mélia
mardi 25 mars

En salle informatique, pendant l’étude du mardi soir, nous avons cherché un jeu amusant que l’on pourrait conseiller aux élèves du cycle 3.
D’après nos recheches, il me semble que le meilleur jeu est " MA BIMBO ". C’est un site pour filles : il faut relever les défis ( nourrir, habiller, jouer,rempllir les objectifs de notre personnage...). Vous verrez on s’amuse beaucoup, on gagne des bimbos d’or et des bimbos attitude. 
Pour arriver sur le site,vous pouvez cliquer sur http://www.ma-bimbo.com/
A vos claviers !

wallpaper ma-bimbo 06

 

 

 
Madame Challande est en stage
mardi 11 mars

Notre maîtresse est en stage du 3 mars au 21 mars pour une formation en histoire/géographie et anglais et elle participera à un projet "arts plastiques ".

Monsieur Dallery est notre remplaçant pendant le stage de notre maîtresse. Il est impressionnant mais gentil.

Melia Benyoub

 
Randa se présente
mardi 4 mars

Je m’appelle Randa. J’ai 12 ans et j’ai 5 soeurs, 1 frère et aussi ma mère et mon père. Je travaille à l’école Jean Vilar. A bientôt...

 
Déjà les piles ...
jeudi 24 janvier

Vous savez que nous devons nous préoccuper de tout ce qui concerne la survie de la planète, l’écologie et le développement durable pour que nos enfants puissent espérer vivre dans un monde plus sain et moins dangereux . Notre école essaie de sensibiliser les gamins à cette démarche d’avenir et d’espoir : pour commencer , nous vous proposons de récupérer vos piles usagées, les stocker et les faire parvenir à un centre de recyclage des déchets. C’est un petit geste mais c’est un début...Merci de votre participation à cette action de prévention . 
( avant de nous décider on a beaucoup hésité entre les piles ou les faces..).

 
Bientôt Carnaval !
jeudi 24 janvier
Bientôt le défilé ! Commencez à penser aux déguisements, aux accessoires, aux perruques et au maquillage ! Des couleurs de partout ! Et un bonhomme qui périra dans les flammes... 
   
 
L’école communale.
jeudi 18 octobre 2007
par Gilbert Giraud
popularité : 6%


  L’école communale... 

  
  

L’école n’a pas toujours été communale (qui dépend de la commune, de la Mairie, de la Municipalité) . Les écoles dépendaient le plus souvent des églises et du pouvoir religieux. Petit à petit, les gouvernements ont compris (sous la pression du peuple) que l’éducation devait être séparée de la religion.
Dans certaines communes et villages, la transition "école privée" et école publique s’est faite avec de grandes difficultés car les idées religieuses ne pouvaient pas accepter une éducation laïque (à l’écart des pratiques religieuses). 

Histoire
de "l’école communale".

Repères historiques :

  • Le 28 juin 1833, la loi Guizot impose aux communes (d’où le nom d’école communale) de plus de 500 habitants de financer une école de garçons.
  • Le 23 juillet, aménagement d’une extension de la loi Guizot aux filles sans obligation communale (donc certaines communes et régions n’avaient aucune école de filles).
  • Le 15 mars 1850, promulgation de la loi Falloux sur l’instruction primaire et la liberté des enseignements primaires et secondaires.
  • Le 10 avril 1867, obligation pour les communes de plus de 500 habitants d’avoir une école de filles.
  • Le 8 octobre 1880, ouverture possible de classes enfantines pour les élèves de moins de 7 ans.
  • Le 16 juin 1881, et le 28 mars 1882 les lois Ferry instituent l’enseignement primaire public gratuit, laïc et obligatoire.

  

  • Le 30 octobre 1886, la loi Goblet organise l’enseignement primaire (écoles maternelles, classes enfantines, écoles primaires élémentaires, écoles primaires supérieures, cours complémentaires, écoles manuelles d’apprentissages), et la laïcisation du personnel des écoles publiques.
  • En 1936, la loi Zay sur l’enseignement primaire instaure scolarité obligatoire jusqu’à 14 ans. (dans les campagnes, les enfants étaient employés dans les travaux agricoles et les parents ne les envoyaient pas souvent à l’école).
  • En 1959, la loi Debré, fixe l’obligation scolaire jusqu’à 16 ans.


Jusqu’à l’instauration de la Cinquième République, l’enseignement était structuré par ordre :

  • D’un côté les élèves de l’enseignement primaire restent dans le primaire du début jusqu’à la fin de leur scolarité. Les meilleurs élèves qui choisissent de ne pas préparer le certificat d’études primaires   
    suivent des cours primaires supérieurs, organisés par les écoles primaires qui leur permettent d’atteindre le brevet. (à noter qu’un article spécifique est consacré au "certif" dans cette rubrique).
  • D’un autre côté les élèves de l’enseignement secondaire suivent les cours élémentaires de la onzième à la septième organisés par le collège ou le lycée au sein duquel ils continuent jusqu’au Baccalauréat.

Instruction obligatoire et financement des établissements scolaires :

En France l’instruction est obligatoire pour les enfants âgés de 6 à 16 ans, et commence donc à l’école élémentaire.

Elle est, en majeure partie, dispensée dans les écoles. Cependant, ce n’est pas l’école qui est obligatoire, mais l’instruction des enfants. Dès lors, des parents décident d’instruire eux-mêmes leurs enfants à la maison.

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. L’école communale.
    18 octobre 2007