A l’école Jean VILAR...
Accueil du siteProjets pédagogiquesLe Projet Educatif Global de la ville.
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
100 Auteurs

Statistiques des visites :
81 aujourd'hui
138 hier
403433 depuis le début
   
Programme de réussite éducative.
jeudi 7 juin 2007
par Gilbert Giraud
popularité : 16%

Programme
de 
Réussite Educative de la ville
de vaulx-en-Velin.

 

Un peu d’histoire : 

 Naissance de la politique de la ville :

 C’est au cours des années 1970/ 80 qu’une approche globale, à la fois sociale et urbaine, des problèmes spécifiques aux villes modernes est apparue nécessaire.

Comment :

 La politique de la ville oblige les diférents ministères à coopérer entre eux, mais implique aussi un partenariat entre l’Etat et les collectivités territoriales concernées.
 L’Etat intervient alors dans le cadre de contrats conclus avec les communes et autres acteurs locaux : contrats de ville, contrats urbains de cohésion sociale.(cucs).

Quelques dates :

  • 1977  : opérations "Habitat et vie sociale" (HVS)
     Ces opérations visent à réhabiliter les HLM avec l’aide financière de l’Etat
  • 1981 : programmes de développement social des quartiers (DSQ) après les troubles de Vénissieux.
  • 1982 : zones d’éducation prioritaire (ZEP) créées par Alain Savary, ministre de l’Education nationale.
  • 1990 : après les troubles de Vaulx-en-Velin, François Miterrand annonce dans son discours de Bron la création d’un ministère de la Ville.
  • 1992 : Bernard Tapie, nouveau ministre de la Ville, démissionne trois jours après avoir proposé "un plan pour les banlieues".
  • 2005 : loi de programmation pour la cohésion sociale du 18 janvier 2005.
     automne : une vague sans précédent d’émeutes urbaines remet au premier plan de l’actualité la politique de la ville.
  • 2006 : loi portant sur l’engagement national pour le logement (loi ENL) du 13 juillet 2006.
  • 2007 : remplacement des contrats de ville par le contrat urbain de cohésion sociale (CUCS).

 

Le Programme de Réussite Educative : 

 Le programme de Réussite Educative (PRE), s’inscrit dans le cadre du Plan de Cohésion Sociale.
 La loi du 18 janvier 2005, apporte des moyens et des outils nouveaux,
 pour accompagner des enfants et des adolescents en situation de fragilité pour provouvoir la réssite éducative en prenant en compte l’environnement de l’enfant dans sa globabilité. 
 
 Le PRE s’inscrit dans le Programme Educatif Global de la commune.

Fonctionnement : 

 Accompagner individuellement les enfants et les adolescents de 2 à 16 ans qui présentent des signes de fragilité.
 Prendre en compte l’enfant dans son environnement familial, sanitaire, social, scolaire, éducatif...
 Travailler en partenariat pour un service rendu au plus près des besoins du public.
 Renforcer l’éducation en lien avec les parents.
 Confidentialité des informations.

Inscription dans la démarche
On ne peut inscrire un enfant dans la démarche qu’avec l’accord des parents.
 Les inscriptions sont transmises, après accord des parents, auprès du Comité Opérationnel qui apprécie les critères d’éligibilité.

Les instances de concertation, de validation et de cadrage général

Le conseil d’Administration du CCAS
 Il est le support juridique du PRE 
 Il pose le cadre général 
 Il est le garant du fontionnement administratif
Aucune situation n’est abordée de manière nominative lors des réunions de cette instance.

Le comité de Pilotage :

Il réunit les différents représentants institutionnels et garantit l’engagement des partenaires dans la démarche.
Il identifie et évalue les besoins et moyens d’actions.

Le Comité technique
 
Il est constitué d’un nombre restreint de membres du Comité de Pilotage : Etat, Collectivités, CAF, Education Nationale et CCAS.
 Il a une fontion d’arbitrage, de validation des critères d’éligibilité, déchanges transversaux au niveau des P.R.E du Rhône

Le Comité Opérationnel :

Il est garant du secret professionnel, il procède à un diagnostic partagé et définit les critères.
Il analyse et traite de manière concertée les interventions adaptées en lien avec la famille.
Il effectue l’évaluation des actions.

Perspectives 2006/2007 :

Identification des besoins , mobilisation des ressources et définition des critères de fragilité
Actions individuelles en direction des enfants et de leur famille : d’ordre social, sanitaire, éducatif, scolaire...
Actions collectives à partir de situations individuelles :
 
 - soutien à la scolarité, à la parentalité,
 - pratiques culturelles, sportives, éducatives,
 - sanitaires et sociales...

Vos correspondants

Murielle GERIZIER

Directrice Adjointe

04.72.04.80.73
Gilles AYNE

Responsable
Restauration

04.72.04.81.93
Frédéric GROSJEAN
Philippe TOURRE
Jean Claude LARGY,
Henri CLEMANCON,
Patrick THOMAS

Responsbles
de
Secteurs

 04.72.04.89.25
Cyrille ROMEU,
Martine CERUTTI

Gestionnaires
 Ecoles

04.72.04.81.60
 ou
04.72.04.80.66
Cathy GONCALVES,
Jean Marc FLORES,
Kamel MAAROUK

 poste 89 25

04.72.04.89.25
Viviane VEYSSIERE,
Bernadette TRANCHARD,
Nirina RANDRIAMIARISOA

Gestionnaires
restauration

04.72.04.81.58

 

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Les axes du Projet Educatif Ville.
    25 avril 2007

  2. Programme de réussite éducative.
    7 juin 2007