A l’école Jean VILAR...
Accueil du site25 . Les divers acteurs de la vie éducative de notre écoleLa Santé Scolaire.L’infirmière scolaire et les visites médicales.
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
254 aujourd'hui
407 hier
547457 depuis le début
   
Brèves
concours PE des AP...
jeudi 29 mai
Amélie et Céline passent en ce moment le concours pour devenir "Professeur des Ecoles" : à l’issue de toutes les épreuves écrites, elles ont été reçues "admissibles" et nous les félicitons. Bonne chance et M.... pour les dernières épreuves orales (et sportives). Allez les filles !! 
 
L’infirmière scolaire.
vendredi 18 janvier 2008
par Gilbert Giraud
popularité : 35%

 L’infirmière scolaire de l’école Jean VILAR. 

Un infirmier ou une infirmière, du latin in-firmus (« qui n’est pas ferme, au moral comme au physique » ou « qui s’occupe des infirmes » éthymologiquement parlant) est une personne dont le métier est de délivrer des soins infirmiers.

 Mission des infirmières de l’Education nationale

Cadre général   

« S’inscrit dans la politique générale de l’Education nationale qui est de promouvoir la réussite des élèves et des étudiants, elle concourt à cet objectif par la promotion de la santé des jeunes et participe plus largement à la politique du pays en matière de prévention et d’éducation à la santé ».

Les missions répondent aux objectifs essentiels de la santé à l’école :
Favoriser les apprentissages, le projet personnel et la réussite scolaire de l’élève et veiller à son bien-être et à son épanouissement

  • Participer dans le cadre de la mission éducative de l’école à la formation des jeunes, et améliorer leur capacité de mettre en valeur leur propre santé par des choix de comportements libres et responsables devant les problèmes de santé publique et de société qui peuvent se poser.
  • Agir au sein de l’équipe éducative comme conseiller en matière de santé, pour une prise en charge globale de l’élève.
  • Aider l’élève à construire son projet professionnel et personnel en collaboration avec les autres membres de l’équipe éducative (enseignants, conseiller d’éducation, d’orientation, assistants sociaux, médecins) chacun dans son champ de compétence ? nécessité d’organiser efficacement le partenariat avec tous les acteurs du système éducatif.
  • Contribuer à faire de l’école un lieu de vie et de communication, en prenant en compte : les conditions de travail, l’hygiène et la sécurité, les facteurs de risques spécifiques.
  • Porter une attention particulière aux élèves en difficulté.
  • Favoriser l’intégration scolaire des jeunes handicapés et des jeunes atteints de maladies chroniques.
  • Contribuer à la protection de l’enfance en danger.

  FONCTIONS des infirmiers scolaires dans les écoles

    Cette dernière infirmière est également en poste à Prison Break....

Sous l’autorité hiérarchique du chef d’établissement

  • Rôle de conseiller en matière de prévention, d’éducation à la santé, d’hygiène et de sécurité auprès des directeurs d’école et des chefs d’établissement
  • Présente au quotidien dans l’environnement des élèves tout au long de leur scolarité
  • Référent santé tant dans le domaine individuel que collectif
  • Rôle relationnel, technique, éducatif

1. Actions en direction de l’ensemble des élèves

Accueillir et accompagner les élèves : rôle relationnel,
L’infirmier joue un rôle :

  • d’observation
  • de dépistage
  • de relais

a) Organiser les soins et les urgences : rôle technique
S’appuie sur :

  • le décret n° 93- 221 du 16/02/93 relatif aux règles professionnelles des infirmières
  • le décret n° 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif à l’exercice de la profession d’infirmière et aux actes professionnels. (Parties IV et V du code de la santé publique)
  • le BO hors série n°1 du 6/01/2000 : organisation des soins et urgences dans les écoles et établissements
  • la circulaire du 2/03 1986 : il revient aux chefs d’établissement de mettre en place une organisation qui réponde au mieux aux besoins des élèves et des personnels : il s’appuie sur l’avis technique de l’infirmier.

     

Il appartient à l’infirmière d’évaluer le degré de gravité du cas et de donner les soins d’urgence à tous les élèves.
Sa responsabilité professionnelle est engagée par la décision quelle est amenée à prendre.
Son action s’étend aux différentes catégories de personnels en fonction dans l’établissement.

b) Contribuer par un dépistage infirmier à la visite médicale obligatoire entre 5 et 6 ans
Participation au dépistage des troubles de l’apprentissage.
NB : La participation des infirmières dans le cadre de ces bilans est à définir dans le cadre des pratiques académiques

c) Organiser un suivi infirmier : rôle technique, éducatif et relationnel
L’infirmière organise le suivi de l’état de santé des élèves en complément des VM obligatoires en vue de repérer les difficultés éventuelles de santé ou les élèves fragilisés (élèves signalés lors du bilan de la 6ème année ou en cours de scolarité comme étant en situation de fragilité)
A l’occasion de ce suivi, elle effectue :

  • l’entretien
  • les examens biométriques
  • le dépistage des troubles sensoriels
  • la vérification des vaccinations

   

d) Développer une dynamique d’éducation à la santé : rôle éducatif
Les actions d’éducation à la santé vise à rendre l’élève responsable, autonome et acteur de prévention.
Elles permettent également de venir en aide aux élèves manifestant des signes inquiétants de mal-être :

  • usage de produits licites ou non
  • absentéisme
  • désinvestissement scolaire, repli sur soi
  • conduites suicidaires

La contribution spécifique apportée par les infirmières en fonction de leur rôle propre se traduit principalement par :

  • les conseils et informations dispensés aux élèves lors des passages à l’infirmerie
  • la coordination avec les autres partenaires institutionnels et intervenants extérieurs en qualité de référent santé dans l’établissement scolaire
  • la participation à l’élaboration du projet d’école eu d’établissement
  • l’évaluation des actions d’éducation à la santé
  • l’implication dans le dispositif de formation initiale et continue des personnels

e) Mettre en place des actions permettant d’améliorer la qualité de vie des élèves en matière d’hygiène, de sécurité et d’ergonomie
Elle portera une attention particulière sur :

  • les locaux scolaires et notemment les ateliers ou des recherches ergonomiques peuvent être entreprises
  • les installations sportives
  • les internats
  • les installations sanitaires
  • la restauration collective

 2. Les actions spécifiques

  • organiser et réaliser le suivi de l’état de santé des élèves : rôle technique, éducatif et relationnel
  • l’infirmière met en place un suivi particulier en organisant le dépistage des classes à risque (enseignement technique et professionnel)
  • suivre les élèves signalés par les membres des équipes éducatives
  • suivre les établissements de certaines zones rurales, d’éducation prioritaire ou établissements sensibles
  • intervenir en urgence auprès d’enfants ou d’adolescents en danger (victimes de mauvais traitements ou de violences sexuelles)
  • aider à la scolarisation des enfants atteints de handicaps ou de troubles de la santé évoluant sur une longue période.

  3. Les actions de recherche :

L’infirmière peut être amenée à effectuer des actions de recherche ou à des enquêtes épidémiologiques sur des indicateurs de santé à partir d’éléments en sa possession (cahier de l’infirmière)

4. Les actions de formation :

L’infirmière contribue dans son domaine de compétence à la formation initiale et continue de l’ensemble des personnels de l’Education nationale, en particulier en matière de secourisme, gestes et postures dans le travail, ergonomie.

En milieu scolaire

L’infirmière scolaire assure un suivi sanitaire des élèves, collégiens et lycéens à l’intérieur même de leur établissement. Elle assure également une surveillance des jeunes exposés à des nuisances spécifiques, une surveillance sanitaire de l’hygiène générale en milieu scolaire et enfin une éducation à la santé et à la sécurité. Elle organise les soins et les urgences dans les établissements et contribue à l’intégration scolaire des élèves atteints de handicaps ou de troubles de la santé.

   

Elle participe à la mise en place de dispositifs adaptés en cas d’événements graves survenus dans la communauté scolaire, ou de maladies transmissibles. Elle contribue à l’apprentissage de la citoyenneté et à la lutte contre l’absentéisme, assure un suivi des élèves en difficulté, elle participe à la protection des mineurs en danger, prévient les différents intervenants extérieurs en cas de besoin (Aide sociale à l’enfance, par exemple).

Tenue au secret médical, son action peut être individuelle (sous la forme d’entretiens par exemple, l’infirmière accueille et organise un suivi des élèves qui la sollicitent) ou collective, sous la forme d’actions de prévention des conduites à risque (par exemple, en partenariat avec les institutions ou les partenaires territoriaux ou associatifs locaux).

Une anecdote :" Les 3 stagiaires ". Au printemps de l’année 2001, le service de protection et de la santé des élèves a envoyé 3 jeunes stagiaires à Jean Vilar  pour connaissance du milieu scolaire et spécificités du métier dans un établissement du 1er degré. Elles ont pris leur stage à coeur et elles ont aussi soigné le directeur qui a eu plusieurs ennuis (lui qui n’est jamais malade..) : hypoglycémie, douleurs aux vertèbres, chute de tension, fourmillements dans les genoux, migraines tenaces, allergie aux feutres noirs, désagréments gastriques, irritations cutanées, piqure de mygale..... Oh peuchère ! Oh Miskinn ! Toute la semaine il a souffert le martyre mais heureusement ces 3 infirmières étaient là pour le consoler : elles sont parties un vendredi et dès le lundi, le directeur était rétabli.....

 

 

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. L’infirmière scolaire.
    18 janvier 2008

  2. Les visites médicales.
    10 février 2008