A l’école Jean VILAR...
Accueil du site25 . Les divers acteurs de la vie éducative de notre écoleLa Santé Scolaire.Le médecin scolaire.
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
17 aujourd'hui
525 hier
465377 depuis le début
   
Brèves
concours PE des AP...
jeudi 29 mai
Amélie et Céline passent en ce moment le concours pour devenir "Professeur des Ecoles" : à l’issue de toutes les épreuves écrites, elles ont été reçues "admissibles" et nous les félicitons. Bonne chance et M.... pour les dernières épreuves orales (et sportives). Allez les filles !! 
 
Le médecin scolaire.
dimanche 15 avril 2007
par Gilbert Giraud
popularité : 1%

LE MEDECIN SCOLAIRE de l"école Jean Vilar.

Notre médecin scolaire est Mme Sylvaine Trouillet.

Les missions du médecin scolaire

Médecin du travail de l’écolier, le médecin scolaire a de multiples missions concernant : 

  • la détection précoce des difficultés d’ordre médico-neuro-psychique.
  • le diagnostic de troubles spécifiques du langage oral et écrit, les difficultés d’apprentissage liées à un problème médical tout au long de la scolarité
  • l’aptitude au sport
  • concernant l’organisation des soins
  • l’accueil de l’élève atteint d’un handicap
  • les maladies transmissibles (contagions, intoxications)
  • l’enfance en danger
  • l’éducation pour la santé
  • la surveillance des locaux
  • la formation et le conseil technique

   

concernant l’ensemble des élèves
Le dépistage des difficultés, problèmes et pathologies pouvant entraver la scolarité et la construction de la personnalité – santé physique et psychique-
l’indication des vaccinations obligatoires et celles préconisées
les conseils sur le rythme de vie de l’enfant – nutrition, sommeil, loisirs, etc ;
l’instauration d’un dialogue singulier avec l’élève et, ou avec sa famille
La recherche d’aménagement, d’adaptation de l’enfant ou de l’adolescent à la scolarité en fonction des besoins particuliers de l’élève notamment par la prise en compte des pathologies dépistées ou connues.
Cette recherche est conduite avec les collaborateurs institutionnels :
Infirmières, assistants du service social, membres des réseaux d’aide [psychologues scolaires, maîtres spécialisés], conseillers d’orientation psychologues, enseignants, conseillers principal d’éducation, surveillant, auxiliaire de vie scolaire, employés de mairie, etc.
et avec les partenaires : médecins généralistes, médecins hospitaliers, médecins spécialistes, familles, travailleurs sociaux, éducateurs, etc.
Un travail de collaboration avec les acteurs constituant l’équipe éducative
La constitution d’un recueil de données épidémiologiques permettant une meilleure connaissance de la population scolaire afin de participer à la détermination les objectifs prioritaires en collaboration avec les équipes éducatives et qui prend en compte des indicateurs démographiques, scolaires, sanitaires etc.

concernant la détection précoce des difficultés d’ordre médico-neuro-psychique
Lors de la visite médicale obligatoire entre 5 et 6 ans et conformément à la loi - article L 541-1 du code de l’éducation, un bilan de santé est réalisé par le médecin de l’éducation nationale. Il comporte un examen clinique sensoriel, somatique, neuro-moteur, phonologique en présence des parents. Cet examen prend en compte les besoins et les attentes scolaires.
Ce bilan de santé permet d’évaluer l’état de santé, la maturité neuromotrice et les capacités langagières nécessaires à l’apprentissage.
Le médecin détermine le type d’aménagement à mettre en place selon les pathologies ou problèmes existants :

  • adaptation de l’activité physique et sportive
  • place à préconiser en fonction de l’acuité visuelle ou auditive
  • aménagement en fonction des difficultés de langage, des difficultés motrices
  • organisation des soins lors de la prise régulière de médicaments, etc.

Il conseille les familles sur le rythme de vie de l’enfant, l’accompagnement scolaire utile .
Il évalue la capacité de la famille à assurer cet accompagnement et la protection de l’enfant tel qu’inscrit dans la loi dans le cadre de la protection de l’enfance en danger.

En accord avec les familles, il assure le lien avec le médecin généraliste de l’enfant , les équipes spécialisées qui peuvent prendre en charge le trouble spécifique dépisté ou connu.

Il favorise l’adaptation à la situation singulière dans le cadre scolaire en collaboration avec tous les acteurs.

concernant le diagnostic de troubles spécifique du langage oral et écrit, les difficultés d’apprentissage liées à un problème médical tout au long de la scolarité
un bilan similaire à celui conduit auprès des enfants de 6 ans, permettant de rechercher les causes médicales qui entraînent des difficultés d’apprentissages est conduit à tout âge à la demande :
de l’enseignant, de l’infirmière, de l’assistante sociale scolaire, du psychologue scolaire, du conseiller d’orientation psychologue, de la famille, de l’élève et du médecin lui-même (quand il souhaite rencontrer régulièrement un élève afin de suivre sa progression).
Un bilan d’évaluation des dyslexies peut être réalisé dès le CE 1 (lien avec dyslexie)

Un bilan régulier est réalisé auprès des élèves bénéficiant d’une structure ou dispositif scolaire adapté. CLIS, UPI, SEGPA.

concernant l’aptitude au sport
en cas d’inaptitude partielle ou totale à une activité sportive, un certificat descriptif est remis à l’élève, renseigné par le médecin traitant à l’attention du médecin de l’éducation nationale.
En fonction de la pathologie, le médecin de l’éducation nationale préconise l’activité adaptée au problème ou à la pathologie en lien avec les professeurs concernés.

concernant l’organisation des soins (lien avec handiscol)
le médecin de l’éducation nationale participe à l’accueil des élèves porteurs de pathologies ou problèmes évoluant sur un longue période par :
la mise en place d’un PAI -projet d’accueil individualisé - à la demande des familles en collaboration avec les équipes pédagogiques et en partenariat avec les médecins généralistes et spécialistes. Le médecin scolaire assure l’interface école - médecins praticiens - famille.
Il s’assure de la possibilité d’organiser les soins.

Il participe à la détermination de l’aide pédagogique à domicile pendant les périodes de convalescence suite à une hospitalisation. SAPAD Service d’aide pédagogique à domicile.

concernant l’accueil de l’élève atteint d’un handicap (lien avec handiscol)
Le médecin de l’éducation nationale participe à l’élaboration du projet individuel d’intégration scolaire ainsi qu’au suivi et assure l’interface médecins généraliste et spécialistes – école - famille.
Il participe à l’évaluation des besoins spécifiques liés à la santé : présence d’un auxiliaire d’intégration scolaire, matériel pédagogique adapté, etc.

   

concernant les maladies transmissibles
Le médecin de l’éducation nationale doit être immédiatement informé en cas de toxi-infection alimentaire, de maladies contagieuses.
Il organise sous l’autorité sanitaire de la DDASS, les enquêtes et actions de prévention

concernant l’enfance en danger
Il intervient en urgence auprès des enfants ou adolescents en danger, victimes de maltraitances physiques, psychiques ou de violences sexuelles
Le médecin, lié au secret professionnel, offre un cadre sécurisant d’écoute, il a compétence à rédiger un certificat descriptif des lésions organiques ou des troubles psychologiques liés à une situation de maltraitance.
Il participe aux actions de prévention et aide au repérage des élèves en situations à risques.
Il accompagne l’enfant ou l’adolescent dans sa recherche d’aide ou de soutien et assure le lien avec l’équipe choisie en collaboration avec les acteurs institutionnels de l’éducation nationale, hors éducation nationale et avec les associations dans le respect du secret professionnel. Il peut intervenir auprès des familles dans une relation d’aide et apporte les conseils utiles de bilan, soins, prises en charge, aide à la parentalité.
Il participe aux cellules d’écoute en situation de crise.

concernant l’éducation pour la santé
Médecin de santé publique, il conduit ou initie des programmes ou des actions d’éducation pour la santé en tenant compte des spécificités de l’établissement ou de l’école, des orientations nationales, régionales et départementales de santé publique.

concernant la surveillance des locaux
Le médecin scolaire peut organiser une visite sanitaire des locaux, de la cour de récréation, des aires de jeux ou autres lieux ;
Il contribue à l’amélioration des conditions de travail : éclairage, ambiance sonore, bureaux et postures, etc.

concernant la formation et le conseil technique
Le médecin scolaire a un rôle de formateur auprès des enseignants dans son domaine propre de la santé physique et psychique et de l’interaction de la santé sur la scolarité.
Il apporte les conseils techniques utiles aux enseignants, directeurs d’école, chefs d’établissement et familles.

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Le médecin scolaire.
    15 avril 2007