A l’école Jean VILAR...
Accueil du site26 . La vie quotidienne, l’école au jour le jour.La Charte de l’élève.
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mars 2016
Statistiques éditoriales :
794 Articles
92 Brèves
11 Sites Web
102 Auteurs

Statistiques des visites :
317 aujourd'hui
504 hier
496903 depuis le début
   
Charte-élève.
mercredi 14 mars 2007
par Gilbert Giraud
popularité : 4%

 

 La charte de l’élève de l’école Jean Vilar. 

Le règlement de l’école (en cohérence avec le règlement départemental) fournit l’ensemble des règles qui régissent le groupe élémentaire . Il souligne les divers aspects de la vie scolaire : horaires, fréquentation, sécurité, hygiène, laïcité... Ce règlement est voté en conseil d’école, chaque famille doit le consulter et le signer chaque année.

 Pour les élèves, il nous a semblé très utile de disposer d’un document spécifique et le terme de "charte" nous a paru bien adapté. Bien sûr, les enseignants pouvaient se charger de la rédaction mais la discussion a fait apparaître l’intérêt d’une implication des classes : associer les élèves afin de retenir leurs impressions, leur vécu, leurs propositions afin d’espérer que le document soit à leur portée, adapté à la vie de l’école, résultat d’une démarche commune.

 

Ci-dessous, le document retenu :

 Charte de l’élève. 

* Je respecte toutes les personnes rencontrées dans l’école (pas de bagarres, pas d’insultes).

 Je respecte le travail des personnes de l’école (enfants et adultes).

* Je respecte le matériel individuel et collectif.

* Je me déplace calmement et en rang, à droite (lors des montées en classe ou descentes en récréation), lors des passages aux toilettes et des déplacements pour sorties. 

* En classe, je lève le doigt pour demander la parole.

* J’apprends à travailler tout seul et en silence : par moments, je peux aider mes camarades.

* Je m’investis dans mon travail, je pense à apprendre mes leçons et à ne pas oublier mes affaires.

* Insultes et grossièretés au placard !

Afin d’apprendre dans de bonnes conditions, je m’engage à respecter cette charte.

Signature de l’enseignant et celle de l’élève.

Notre école n’est pas assez naïve pour penser que la seule lecture de la Charte va conduire l’élève à adopter un comportement sans reproche.

Le but de la charte est aussi de développer une attitude citoyenne dans le cadre scolaire mais en incluant les réalités extérieures : les règles doivent être respectées mais pas seulement dans le lieu-école et l’enfant doit comprendre assez vite les contraintes de la collectivité.
Dans chaque classe, on commente le texte, on explique presque mot à mot et on colle la feuille dans le cahier de liaison pour que les parents puissent la regarder et l’expliquer à nouveau en famille.(la charte est avec le règlement école qui, lui, est signé par la famille). 

Avec tout cela on devrait voir couler la guimauve mais ce n’est pas aussi simple car certains élèves ont une légère tendance à l’amnésie sélective... Que se passe-t-il alors ?

La charte est un engagement, un contrat : il faut donc la réexpliquer, il faut rappeler la phrase qui n’a pas été respectée. Le plus souvent (et c’est souvent) cela suffit pour remettre l’élève sur la bonne pente mais encore une catégorie de gamins reste réfractaire.
Que se passe-t-il alors ?

Les enseignants, en plus de leur légendaire patience, ont quelques remords (quand ils sont poussés à sévir) à infliger une punition écrite qu’ils considèrent comme dépassée ou idiote mais pour l’instant ils y sont encore réduits. Alors on chiffre la sentence en nombre de lignes : on tient compte de l’âge, de la fréquence des fautes, de la récidive maladive et cela varie entre 1 fois la charte pour un petit du CP et 5 fois pour un CM2...

Christian Combier, ancien enseignant à la maternelle Vilar et coordonnateur REP du collège, avait proposé que nous puissions nous pencher sur la rédaction d’une Charte de l’Adulte (pour tous les adultes qui sont à l’école) mais après environ 10 ans on s’aperçoit que les réfractaires, les conservateurs, les rétrogrades, les immobilistes n’ont pas tous l’âge du CM1... 

 

Répondre à cet article
Messages de forum :
Charte-élève.
lundi 21 mai 2007
par choudhary
dans la charte vous avez oublié ne pas voler le materiel de ses camarade et ni de ses institutrices


Répondre à ce message

    Charte-élève.
    mercredi 23 mai 2007
    par Gilbert Giraud
    Tu as raison, mais cela rentre dans la phrase "respecter le matériel individuel et collectif" : la loi "civile" interdit le vol. Dans la charte-élève, on précise les aspects scolaires. merci de ton mot.

    Répondre à ce message

Articles de cette rubrique
  1. Charte-élève.
    14 mars 2007